Le signe du Prophète dans la Thora

Le prophète Musa (PSL) et son frère Harun (PSL) ont guidé les Israélites pendant 40 ans. Ils ont écrit les Commandements et institué les sacrifices. Ils ont écrit ces nombreux Signes dans la Thora. Il est bientôt l’heure de mourir pour ces hommes. Faisons une révision des modèles qui émergent de la Thora avant de considérer la clôture de la Thora.

Révision des modèles dans la Thora

Quelle est la configuration des Signes qui émergent de la Thora?

Le sacrifice dans la Thora

Notons l’importance et la fréquence des sacrifices. Pensons à ce qui suit que nous avons observé :

Abel a offert un sacrifice juste; Cain un sacrifice de légumes. Ce sacrifice n’a pas été accepté.
• Après le déluge Noé (PSL) a offert un sacrifice.
• Ibrahim (PSL) a offert un sacrifice après être arrivé à la Terre Promise.
• Ibrahim (PSL) a offert un bélier comme sacrifice après le teste avec son fils. Puis, juste après, il a déclaré qu’à ce même endroit ‘il sera pourvu’.
• Tous les Israélites sacrifiaient à la Pâque. Ceci les sauvait de la mort et les Juifs célèbrent encore la Pâque le même jour de leur année.
• Harun (PSL) offrait le sacrifice des deux chèvres chaque année pour les Israélites, après avoir offert un sacrifice pour lui-même.
Une génisse était sacrifiée afin que ses cendres purifient de l’impureté d’un cadavre.

Ces sacrifices étaient tous fait avec des animaux purs – soit moutons, chèvres ou taureaux. Ils étaient tous males sauf la génisse.

Ces sacrifices expiaient pour le peuple qui offrait le sacrifice. Ceci veut dire qu’ils étaient une couverture pour que la culpabilité et la honte de la personne offrant le sacrifice soient couvertes. Ceci a commencé avec Adam qui a reçu la Miséricorde d’Allah sous forme de peaux. Ces peaux nécessitaient la mort d’un animal (encore un sacrifice!) tout en couvrant sa nudité. Une question importante à poser: Pourquoi ne donne-t-on ou n’offre-t-on plus de sacrifices? Nous verrons la réponse plus tard.

La justice dans la Thora

Le mot ‘piété’ ré-apparaissait constamment. Nous l’avons vu d’abord avec Adam quand Allah lui a dit que le ‘vêtement de la piété était le meilleur’. Nous avons vu que la justice a été ‘comptée’ à Ibrahim quand il a choisi de croire à la promesse d’un fils à venir. Les Israélites pouvaient obtenir la justice s’ils pouvaient garder les Commandements – mais ils devaient les garder entièrement – tout le temps.

Le jugement dans la Thora

Nous avons aussi vu le modèle où à défaut de garder les commandements le résultat était le Jugement d’Allah. Ceci a commencé avec Adam, qui n’avait qu’à désobéir une fois pour recevoir le jugement. Le jugement aboutissait toujours à la mort. La mort était soit sur la personne jugée soit sur l’ animal sacrifié. Pensez à ce qui suit que nous avons appris :

• Avec Adam, l’animal sacrifié pour les peaux est mort.
• Avec Abel – l’animal de son sacrifice accepté est mort.
• Avec Noé des personnes sont mortes dans le déluge et même Noé, après le déluge, en offrant un sacrifice, a fait mourir un animal.
• Avec Lut, les gens de Sodome et Gomorrhe sont morts sous le Jugement – ainsi que sa femme.
• Avec le sacrifice du fils d’Ibrahim le fils serait mort mais le bélier est mort à la place.
• Avec la Pâque soit le fils premier né (pour Pharaon et les autres incroyants) est mort, soit l’agneau dont le sang était peint sur les portes est mort.
• Avec les Commandements de la Loi soit la personne coupable mourrait soit l’unique chèvre mourrait le Jour de l’Expiation.

Que signifient tous ces modèles? Nous le verrons par la suite. Mais maintenant Musa et Harun (PSL) vont clôturer la Thora. Mais ils le font avec deux messages importants directement d’Allah, tous deux regardent vers l’avenir et sont importants pour nous aujourd’hui – la venue du Prophète et la venue des Malédictions & Bénédictions. Nous observons ici le Prophète.

La venue du Prophète

Lorsqu’Allah a donné les Tables de pierre, la loi au Mont Sinaï Il l’a fait en déployant Sa puissance et Sa majesté avec force. La Thora décrit la scène juste avant que les Tables ont été données.

Le matin du troisième jour, il y eut des coups de tonnerre, des éclairs et une épaisse nuée sur la montagne. Le son de la trompette retentit fortement et tout le peuple qui était dans le camp fut épouvanté. … Le mont Sinaï était tout en fumée parce que l’Eternel y était descendu au milieu du feu. Cette fumée s’élevait comme la fumée d’une fournaise et toute la montagne tremblait avec violence. (Exode 19:16-18)

Le gens étaient remplis de crainte. La Thora nous les décrit de la façon suivante :

Tout le peuple entendait les coups de tonnerre et le son de la trompette et voyait les flammes de la montagne fumante. A ce spectacle, le peuple tremblait et se tenait à bonne distance. 19 Ils dirent à Moïse: «Parle-nous, toi, et nous écouterons; mais que Dieu ne nous parle pas, sinon nous mourrions.» (Exode 20:18-19)

Ceci était arrivé au début des 40 ans de direction de la communauté par Musa’s (PSL). A la fin, Allah a parlé au prophète Musa (PSL) à propos de cette situation passée, en rappelant au people la peur passée, et en faisant une promesse pour l’avenir. Musa (PSL) écrit dans la Thora:

L’Eternel, ton Dieu, fera surgir pour toi et du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi: c’est lui que vous devrez écouter. Il répondra ainsi à la demande que tu as faite à l’Eternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée. Tu disais: ‘Je ne veux plus entendre la voix de l’Eternel, mon Dieu, ni voir ce grand feu, afin de ne pas mourir.’

L’Eternel m’a dit: ‘Ce qu’ils ont dit est bien. Je ferai surgir pour eux, du milieu de leurs frères, un prophète comme toi. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai. Si quelqu’un n’écoute pas mes paroles, celles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte. Mais si un prophète a l’arrogance de dire en mon nom une parole que je ne lui ai pas ordonné de dire ou parle au nom d’autres dieux, il sera puni de mort.’

Peut-être diras-tu dans ton cœur: ‘Comment reconnaîtrons-nous la parole que l’Eternel n’aura pas dite?’ Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura pas dite. C’est par arrogance que le prophète l’aura dite. N’aie pas peur de lui. (Deutéronome 18:15-22)

Allah voulait que le peuple ait un respect sain; ainsi quand il a prononcé les Commandements sur les Tables Il l’a fait de manière à causer une grande peur parmi le peuple. Mais maintenant Il regarde vers l’avenir et promet que l’heure viendra où un prophète comme Musa (PSL) de parmi les Israélites surgira. Ensuite deux lignes de conduite sont données:

  1. Allah lui-même demandera compte aux personnes s’ils ne sont pas attentifs au Prophète qui vient.
  2. La façon de décider si Allah a parlé au travers d’un prophète c’est que le message devrait pouvoir prédire l’avenir et cela doit arriver.

La première ligne de conduite ne signifiait pas qu’il n’y aurait qu’un seul prophète après Musa (PSL), mais qu’un prophète viendrait que nous devons écouter en particulier parce qu’il devait jouer un rôle unique avec le message – ce seraient ‘Mes Paroles’. Puisque seul Allah Lui-même connait l’avenir – certainement aucun homme ne le connait – la deuxième ligne de conduite était une façon de guider le peuple de décider correctement si un message venait véritablement de Allah ou non. Les descendants israélites ont tenu avec espoir à ces directives et la promesse de la Venue du Prophète – ils ne les ont pas toujours bien tenues, mais jamais entièrement oubliées. Nous voyons dans l’article suivant comment Musa (PSL) a utilisé la deuxième directive pour prévoir l’avenir des Israélites dans les Bénédictions et Malédictions des Israélites – ce qui clôture la Thora.

 

 

Une réflexion au sujet de « Le signe du Prophète dans la Thora »

Laisser un commentaire