Le signe du Fils de la Vierge

Dans l’introduction au Zabur, j’ai mentionné le fait que le prophète David (PSL) ait commencé l’écriture du Zabur avec les écrits du livre des Psaumes divinement inspirés, et j’ai mentionné également que les autres livres ont été ajoutés par les prophètes qui suivirent. Un des prophètes considéré comme très important et comme un des prophètes majeurs (parce que son livre est très long) était Isaïe. La chronologie ci-dessous montre l’époque Timelines for Isaie francaisoù vivait Isaïe par rapport aux autres prophètes du Zabur.

Bien qu’Isaïe ait vécu il y très longtemps(il y a environ 2800 ans), il a fait beaucoup de prophéties prédisant des évènements futurs, comme se doit de le faire un prophète comme  l’avait dit le prophète Moïse (PSL). Comme l’explique l’Introduction de Zabur, les rois qui suivirent le roi Salomon (psl) étaient pour la plupart de mauvais rois et ceci était un fait concernant les rois au temps d’Isaïe.

Donc son livre est rempli d’avertissements concernant le jugement à venir (qui s’est déroulé environ 150 ans plus tard quand Jérusalem fut détruite par Babylone)

Esaïe dit alors:«Ecoutez donc, membres de la dynastie de David! Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes,

pour que vous abusiez encore de la patience de mon Dieu?Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe: la vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera Emmanuel.Il se nourrira de lait caillé et de miel jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

(Isaïe 7: 13-15)

Il s’agissait là sans aucun doute d’une prédiction audacieuse! Avait-on jamais entendu parler d’une vierge ayant un fils? Cette prédiction semblait si incroyable que pendant de nombreuses années, les gens se demandaient s’il y avait eu une erreur. De toute évidence, un homme qui ferait une simple supposition concernant le future ne déclarerait pas et n’écrirait pas non plus noir sur blanc une prédiction semblant si improbable, sachant qu’elle serait lu par les générations à venir. D’après les Rouleaux de la Mer Morte qui existent aujourd’hui, nous savons que cette prophétie fut en fait écrite des centaines d’années avant la naissance d’Isa (PSL).

 Il était prédit qu’Isa al Masih (Jésus le Messie) (PSL) allait naître d’une vierge

Aujourd’hui, nous qui vivons après la venue d’Isa al Masih (PSL) nous voyons qu’il s’agit d’une prophétie concernant sa venue. Aucuns des autres prophètes, y compris Abraham, Moïse et Mohamed (PSE), ne sont nés d’une vierge. Isa (PSL) est le seul être humain à être arrivé au monde de cette façon. Ainsi, Allah, des centaines d’années avant la naissance d’Isa, nous a donné un Signe concernant sa venue et il nous a également préparé pour que l’on apprenne des choses au sujet de la venue de ce fils issu d’une vierge. Nous pouvons remarquer deux choses en particulier.

Appelé “Emmanuel” par sa mère

Tout d’abord, ce fils venu d’une vierge serait appelé “Emmanuel” par sa mère. Ce nom signifiait littéralement “Dieu avec nous”. Mais que cela signifie t-il? Il y avait probablement plusieurs significations, mais puisque cette prophétie était déclarée aux méchants rois qui allaient être jugés sous peu par Allah, une signification importante était que lorsque ce fils allait naître, cela était un signe que Dieu n’était plus en jugement contre eux mais était « avec eux ». A la naissance d’Isa (PSL), il semblait en fait qu’Allah avait oublié les Israélites puisqu’ils étaient sous la direction de leurs ennemis. La naissance du fils de la vierge était un signe montrant que Dieu était avec eux, et non contre eux. En fait, l’Injil, dans l’évangile de Luc , raconte que sa mère Maryam (ou Marie) chanta un chant sacré après que l’ange lui ait transmis le message concernant la venue de son fils. Ce chant était le suivant:

Marie dit: «Mon âme célèbre la grandeur du Seigneuret mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,parce qu’il a porté le regard sur son humble servante.En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse,parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi.Son nom est saint,et sa bonté s’étend de génération en génération sur ceux qui le craignent.Il a agi avec la force de son bras,il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses.Il a renversé les puissants de leurs trônes et il a élevé les humbles.Il a rassasié de biens les affamés et il a renvoyé les riches les mains vides.Il a secouru Israël, son serviteur, et il s’est souvenu de sa bonté– comme il l’avait dit à nos ancêtres – en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours.» (Luc 1:46-55).

Nous voyons que Marie, lorsqu’elle fut informée qu’elle allait avoir un fils, bien que vierge, compris que cela signifiait que le Seigneur se souvenait de sa miséricorde envers Abraham et ses descendants pour toujours. Les jugements ne signifiaient pas qu’Allah n’allait plus jamais être avec les Israelites.

Le fils de la vierge « rejette le mal et choisit le bien »

L’incroyable fait concernant cette prophétie dans Isaïe est que ce fils (Isaïe 7:15). Ce qu’Isaïe veut dire est que ce fils là, dès qu’il sera assez vieux pour prendre des décisions, il rejettera le mal et choisira le bien. J’ai un jeune fils. Je l’aime beaucoup mais il est certain qu’il ne soit en aucune façon capable de sa propre initiative de rejeter le mal et choisir le bien. Ma femme et moi- même devons l’instruire, l’enseigner, le gronder, lui montrer le bon exemple, le discipliner, l’encourager à choisir les bons amis, nous assurer qu’il a de bons modèles à suivre, etc. pour qu’il apprenne à rejeter le mal et choisir le bien – et malgré tout, même avec tous nos efforts, on ne peut garantir le résultat. En tant que parent responsable de cette éducation, je me trouve replongé dans mon enfance lorsque mes parents se trouvaient dans la même situation difficile lorsqu’ils s’attachaient à m’apprendre à ‘rejeter le mal et choisir le bien’. Si les parents ne font pas cet effort et ce travail mais laissent la nature suivre son cours – l’enfant ne devient pas celui qui ‘rejette le mal et choisit le bien’. C’est comme si nous luttions contre une sorte d’ « attraction terrestre moral » ou dès que nous arrêtons de faire des efforts, nous descendons irrévocablement la pente.

C’est pour cette raison que nous fermons tous les portes de nos maisons et appartements ; que chaque pays a besoin de policiers, que nous avons des encodages bancaires et des mots de passe ; et que nous avons continuellement besoin de mettre en place de nouvelles lois dans tous les pays car nous devons nous protéger les uns contre les autres puisque nous ne choisissons pas de  ‘rejeter le mal et choisir le bien’.

Même les prophètes n’ont pas toujours rejeté le mal et choisit le bien

Et ceci est vrai même concernant les prophètes. La Torah raconte qu’à une occasion ou deux, le prophète Ibrahim (PSL) a menti au sujet de sa femme en disant qu’elle n’était que sa sœur (dans Genèse 12 :10-13 & Genèse 20 :1-2)

La Torah parle aussi du prophète Moïse (PSL) qui a tué un égyptien (Exode 2 :12) et à une occasion il n’a pas suivi de façon exacte le commandement d’Allah (Nombres 20:6-12). Le prophète Mohamed (PSL) doit demander pardon dans le Coran (Surat 47 :19) – ce qui montre que lui aussi n’a pas toujours rejeté le mal pour suivre le bien. L’Hadith suivant dans Musulman montre combien il a prié honnêtement pour demander le pardon. (Musulman 35: 6563)

 Ceci est très proche de la prière du prophète David (PSL) lorsqu’il pria pour demander le pardon de ses pêchés :

O Dieu, fais-moi grâce conformément à ta bonté! Conformément à ta grande compassion, efface mes transgressions! Lave-moi complètement de ma faute et purifie-moi de mon péché…..Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur, lave-moi, et je serai plus blanc que la neige! (Psaume 51:1-9)

Nous voyons donc que ces hommes – bien qu’ils soient des prophètes – luttent contre le pêché et doivent demander le pardon. Ceci semble être la condition humaine universelle de tous les descendants d’Adam.

Le Saint fils de la vierge

Mais ce fils dont Isaïe a prophétisé rejette le mal et choisit le bien naturellement et depuis qu’il est tout jeune. C’est instinctif pour lui. Pour que cela soit possible, il doit être d’une lignée différente. Tous les autres prophètes, de part leur pères, remontent jusqu’à Adam qui n’a pas choisi de ‘rejeter le mal et choisir le bien’ comme nous l’avons vu. Tout comme la génétique se transmet du père vers ses descendants, de même, la nature rebelle d’Adam s’est transmise vers chacun de nous et même vers les prophètes. Mais le fils né d’une vierge, par définition, n’a pas Adam comme père dans sa lignée. Le lien parental de ce fils serait différent, et donc il serait saint. C’est pourquoi le Coran, lorsqu’il fait le récit du message angélique qu’a reçu Maryam concernant son fils né d’une vierge, appela le fils ‘Saint’.

Il dit: ‹Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur›. Elle dit: ‹Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas prostituée?›. Il dit: ‹Ainsi sera-t-il! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée›. Elle devient donc enceinte [de l’enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné. (Surat 19: 19-22 – Maryam)

Le prophète Isaïe (PSL) était clair, et les Livres ultérieurs affirment qu’un fils allait venir. Il  serait issu d’une vierge, donc n’ayant pas de père ici-bas et n’aurait pas cette nature de pêcheur et serait donc saint.

Flashback vers Adam au Paradis

Ce n’est pas seulement les Livres ultérieurs qui parlent de la venue de ce fils né d’une vierge. Ce fait était déjà présent dès le commencement. Nous avons vu dans le Signe d’Adam qu’Allah a fait une Promesse à Satan. Je la répète ici.

 Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance: celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon.»(Genèse 3:15)

Allah orchestrera le fait qu’aussi bien Iblis/Satan d’une part que la femme d’autre part, allaient avoir une « descendance ». Il y aura « inimitié » ou haine entre ces descendants et entre la femme et Satan. Satan « blessera le talon » de la descendance de la femme alors que la descendance de la femme « écrasera la tête » de Satan. On trouve ces relations dans ce diagramme.

Les personnages et leurs relations dans la Promesse d’Allah faite au Paradis

Les personnages et leurs relations dans la Promesse d’Allah faite au Paradis

Veuillez noter qu’Allah n’a jamais promis à l’homme une descendance telle qu’il l’a promise à la femme. Ceci est tout à fait extraordinaire notamment vu l’insistance mise sur le fait que les fils viennent des pères comme il est évoqué dans la Torah, le Zabur et l’Injil (al kitab/la bible). En fait, une critique des ces Livres faite par les Occidentaux contemporains est que les liens de sang qui passent par les femmes sont ignorés. C’est un point de vue « sexiste » à leurs yeux parce que cette vue considère seulement les fils des hommes. Mais dans ce cas là c’est différent – il n’y a aucune promesse de descendance (de sexe masculin) venant d’un homme. Il est seulement écrit qu’il y aura une descendance venant de la femme, sans qu’il soit fait mention d’un homme.

‘Le fils d’une vierge’ dont parle Isaïe EST la ‘descendance de la femme’

Donc, du point de vue de cette prophétie d’Isaïe concernant un fils venant d’une vierge, il est clair que ce que cela voulait déjà dire dans le jardin d’Eden il y a longtemps, était qu’un descendant (un fils) viendrait et serait issu seulement d’une femme (d’où une vierge). Je vous invite fortement à relire cette discussion dans le Signe d’Adam sous cet angle là et vous verrez que tout cela ‘cadre’. Tous les fils d’Adam depuis le début de l’histoire souffrent du même problème, à savoir celui de ne pas « rejeter le mal et choisir le bien » comme l’a fait notre ancêtre Adam. Donc, dès que le pêché est entré dans le monde, Allah a fait une promesse dissimulée que quelqu’un de saint et ne venant pas d’Adam viendrait et écraserait la tête de Satan.

Mais comment ce saint fils allait-il faire cela ? S’il s’agissait de donner un message provenant d’Allah, les autres prophètes tels qu’Abraham et Moïse (PSE) avaient déjà transmis fidèlement des messages. Non, le rôle de ce saint fils était différent mais pour comprendre ceci, nous devons explorer davantage ce qui se trouve dans le Zabur.

Une réflexion au sujet de « Le signe du Fils de la Vierge »

  1. L’hypothèse est bien démontré… Nous ne faisons que intérpreter ses versets selon notre compéhension, ainsi que suivant notre connaissance… Mais que Allah nous pardonne sur ses divers interprétation proche de la vérité soient – t – elles… Seul Allah connait le sens exacte de ses versets….

Laisser un commentaire