Pourquoi Isa (PSL) parlait-il araméen tandis que les Évangiles se sont écrites en grec?

(N’est-ce pas l’équivalent du Saint Coran en chinois quoique le Prophète (PSL) parlât arabe?)

Voilà une excellente question. Et il y a probablement une autre qui devrait l’accompagner. Bien que l’on demande « pourquoi », on se demande aussi si, de quelque façon, ceci rend à nul ou contredit l’idée qu’Allah a inspiré l’Injil. Car, après tout, ceci se diffère de la manière de la révélation du Saint Coran. Alors, discutons de ceci en plusieurs étapes.

Tout d’abord, l’analogie au chinois-arabe n’est pas tout à fait exacte. Il n’y a aucune relation historique entre le chinois et l’arabe. Donc, la révélation d’un Livre en chinois à une société arabe résulterait en non-sens. Sans doute, Allah possède le pouvoir de faire une telle chose par moyen de miracle mais ceci résulterait en un livre que personne—le Prophète (PSL) même—ne comprendrait. Puis le message du Livre serait inutile, on n’y ferait pas attention (à cause du manque de compréhensibilité) et, après une génération, on l’oublierait. On oublierait aussi le souvenir du prophète. Non, un message prophétique, s’il va influencer une société (et cela est la raison pour envoyer un message à un prophète en premier lieu) doit être compris par cette société.

L’intention qui forme la base de la révélation du Saint Coran était pour avertir des gens en arabe. L’ayat suivant nous dit que :

Nous l’avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez. [Surah 12:2 Yusuf] Ainsi l’avons-Nous fait descendre (le Coran) [sous forme] de loi en arabe… [Surah 13:37 (le Tonnerre)] Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un Coran arabe, afin tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du jour du rassemblement, – sur lequel il n’y a pas de doute – Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente. [Surah 42:7 (la Consultation)] Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez. [Surah 43:3 (L’ornement)]

Le commentaire de Yusuf Ali sur le surat 42 (la Consultation) explique que « la Mère des cités » est la ville de Mecque et que « Le Coran est en langue arabe précisément parce que c’est clair et compréhensible pour les gens par qui et parmi qui il se promulguait » (No 4533). Donc sa raison d’être était de pourvoir un avertissement pour que les Arabes, surtout ceux à Mecque, soient avertis, qu’ils apprennent la sagesse, etc. Et pour que cela arrive, il faut que le message soit en arabe.

Pourtant l’Injil était un message non pas seulement aux Juifs mais à tous les peuples. À l’époque du Prophète Isa al Masih (Jésus—PSL), le monde parlait essentiellement grec. Comme résultat des conquêtes d’Alexandre le Grand il y a quelques trois cents ans plus tôt, la plupart du monde (y compris les Romains qui régnaient à l’époque d’Isa PSL) avait adopté la langue grecque. De nos jours, une simple analogie existe avec l’anglais. À cause de l’ancienne puissance coloniale de la Grande-Bretagne, la langue internationale du monde est l’anglais. La puissance majeure du monde aujourd’hui (É.-U.) a adopté la langue anglaise à cause de son passé britannique et ainsi l’anglais est presque universel. Un résultat personnel est que, moi, bien que je sois d’origine suédoise, j’écris ce blog en anglais parce que mon anglais est maintenant meilleur que mon suédois et je sais que vous ne pourriez probablement pas lire un blog suédois.

Les Juifs de cette époque-là ont aussi adopté la langue grecque, alors la plupart étaient bilingues. En fait, les Juifs commençaient à utiliser le grec tellement que l’on a traduit le Taurat et le Zabour en grec à peu près 200 ans avant Isa al Masih (PSL). Cette traduction s’appelle la Version des Septante. La Version des Septante se lisait par pas mal de Juifs et même par des non-Juifs de l’époque. L’effet fondamental de cette version, c’était que les Livres Saints se lisaient plus souvent en grec que dans l’hébreu original à l’ère du Prophète Isa al Masih (PSL).

Il se peut qu’Isa al Masih (PSL) parlât un peu de grec lui-même parce que nous trouvons dans l’Injil plusieurs moments où des Grecs non-juifs et des Romains lui parlaient. Cependant, il aurait parlé en araméen à ses disciples (compagnons) car c’était la langue naturelle des Juifs galiléens de cette époque-là.

Mais il est certain que ceux qui ont écrit l’Injil étaient bilingues et donc parlaient grec couramment. Matthieu était collecteur d’impôts comme profession et il travaillait tous les jours donc avec des Romains qui parlaient grec; Luc était grec et donc c’était sa langue maternelle; Jean-Marc venait de Jérusalem (Al Quds), alors c’était un Juif qui parlait grec; et Jean était membre d’une famille riche (donc éduquée) et il a passé beaucoup de sa vie en dehors de Palestine donc il parlait grec couramment.

Eux, ils transmettaient le message de l’Injil au monde. Donc, pour s’assurer que le monde de leur époque le comprenne, ils ont écrit en grec. Puisque le Taurat et Zabour rendent clair le message de l’Injil (comme je montre dans mon affichage sur les signes d’Injil dans le Coran), les écrivains de l’Injil citent souvent le Taurat/Zabour et, en le faisant, ils citent la Version des Septante (le Taurat/Zabour en grec). L’histoire nous raconte que ce message s’est répandu dramatiquement en effet à travers le Moyen Orient où l’on parlait grec. Ceci démontre que l’on s’attendait à ce que l’Écriture se lise en grec à cette époque-là.

Alors, cela répond à la question « pourquoi » c’était en grec. Mais est-ce qu’Allah pouvait inspirer ces écrivains lorsqu’ils écrivaient dans une langue différente ce qu’Isa al Masih (PSL) avait dit auparavant dans une autre langue même qu’ils étaient bilingues? Isa al Masih (PSL) lui-même avait promis qu’Allah leur enverrait de la direction. Voici des tirages d’une discussion privée qu’il a eue avec ses disciples juste avant son départ dont on peut lire dans l’Évangile de Jean. Vous pouvez lire la discussion complète en cliquant ici.

 15 « Si vous m’aimez, respectez mes commandements. 16 Quant à moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre défenseur afin qu’il reste éternellement avec vous: 17 l’Esprit de la vérité… 25 Je vous ai dit cela pendant que je suis encore avec vous, 26 mais le défenseur, l’Esprit saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit… 26 Quand sera venu le défenseur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de la vérité qui vient du Père, il rendra témoignage de moi. 27 Et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le début… 12 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant. 13 Quand le défenseur sera venu, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité…et vous annoncera les choses à venir

La promesse était donc que le Défenseur, le Conseiller, l’Esprit de la vérité, les conduirait dans leur écriture et dans leur témoignage afin de produire des écrits vrais. 2 Timothée 3 :16 explique en détail :

Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne.

L’essentiel ici c’est que tout ce qu’ils écrivaient serait guidé et en effet inspiré par Allah lui-même pour que la parole écrite soit « inspirée de Dieu ». Ainsi le message serait-il exact et fiable—inspiré par Allah.

Alors, la manière dont l’Injil s’est révélé et s’est fait connu était certainement différente de la façon dont le Saint Coran a été révélé. Mais est-ce que cela le rend incorrect, pire ou dépassé? Je crois que, pour y répondre, il faut reconnaître qu’Allah a le droit et la puissance d’employer des moyens divers pour accomplir des choses diverses. Puisque le Prophète Musa (PSL) a reçu les Commandes sur le Mont Sinaï sur des tablettes de pierre sur lesquelles le doigt d’Allah avait écrit, est-ce que cela veut dire que tous les prophètes plus tard devaient en recevoir leur message sur des tablettes de pierre? Et seulement sur le Mont Sinaï? Puisque les premiers prophètes étaient juifs, est-ce que cela veut dire que tous les prophètes doivent être juifs? Puisque le Prophète Noé (PSL) a averti concernant un Jugement par l’eau qui allait venir, est-ce que cela veut dire que tous les jugements d’Allah sont par l’eau? Je pense que nous devons répondre « non » à toutes ces questions. Allah, lui, a le pouvoir et le droit, selon sa souveraineté, de choisir des prophètes, des méthodes et des moyens différents pour accomplir sa volonté. C’est notre part de décider si le message vient vraiment de Lui ou non. Et puisque le Saint Coran même déclare que l’Injil était inspiré par Allah, et puisque Isa (PSL) a promis cette même inspiration et direction, il nous serait imprudent d’argumenter au contraire.

Pour récapituler, l’Injil s’est écrit en grec pour qu’il se comprenne par le monde au large de ces jours-là. La promesse déclarait qu’Allah pourvoirait des conseils et inspirerait les disciples lorsqu’ils écrivaient l’Injil—et ceci se confirme par le Coran qui le déclare un ouvrage inspiré. Cette méthode de révélation est différente de celle du Saint Coran mais ce n’est pas à nous de placer des limitations sur Allah. À travers l’histoire humaine Il a utilisé des méthodes, des prophètes et des moyens divers pour communiquer Son message.

 

Laisser un commentaire