Le Signe de notre Soif

Nous avons vu dans l’histoire des Israélites que bien qu’ils aient reçu La loi leur histoire à travers la bible (al kitab) était caractérisée par la désobéissance et le péché contre la loi. J’ai mentionné dans L’introduction au Zabur que les rois qui ont suivi Dawud and Suleiman (PSL), bien que descendants physiques de ces rois intègres, la plupart étaient très méchants. Donc Allah a envoyé les nombreux prophètes de Zabur pour les avertir.

Jérémie – prophète d’avertissement

Timelines for Jeremie- francais

Le prophète Jérémie représenté dans la chronologie avec d’autres prophètes de Zabur

Le prophète Jérémie (PSL – vous le voyez dans la chronologie des prophètes) a vécu à la fin de la période des rois, quand le péché et le mal étaient très grands. Les péchés qu’il mentionne sont aussi très courants aujourd’hui: l’adultère, l’ivresse, l’immoralité sexuelle, l’idolatrie, la sorcellerie, la corruption, les combats, la violence, la malhonnêteté, les riches qui exploitent les pauvres etc. Mais Jérémie commence le livre en donnant un résumé de tous leurs péchés et les regroupe en deux seulement :

“En effet, c’est un double mal que mon peuple a commis: ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes fissures qui ne retiennent pas l’eau.” (Jérémie 2:13)

Le prophète Jérémie utilise une métaphore pour nous aider à mieux comprendre le péché. Allah (à travers le prophète) nous dit qu’ils étaient des gens assoiffés. Le problème n’est pas le fait d’avoir soif – mais ils devaient boire de la bonne eau. Allah lui-même était la bonne eau qui pouvait satisfaire leur soif. Cependant, au lieu de venir à Lui pour satisfaire la soif, les Israélites se sont tournés vers d’autres citernes (c.-à-d. récipients d’eau) pour satisfaire la soif, mais les citernes étaient brisées et ne pouvaient donc pas vraiment retenir l’eau. En d’autres mots, leur péché, sous toutes ses nombreuses formes, pouvait se résumer en un détournement d’Allah vers d’autres choses pour satisfaire la soif – mais les autres choses ne pouvaient pas désaltérer. En fin de compte, après avoir poursuivi le péché, les Israélites avaient encore soif, mais maintenant sans Allah, ne tenant que leurs citernes brisées – c.-à-d. tous les problèmes et difficultés causés par leurs péchés.

La sagesse de Suleiman révèle nos ‘citernes brisées’

En fait, c’est aussi l’expérience de Suleiman (PSL) et il l’explique. Comme je l’ai décrit dans La sagesse que j’ai apprise en me soumettant à la miséricorde d’Allah c’étaient les écrits de Suleiman qui ont eu un grand impact sur moi. Il a décrit sa vie comme celle où il avait tout ce qu’on pourrait désirer, mais en fin de compte il avait encore ‘soif’. Voici comment il décrit ses tentatives de boire de ‘citernes brisées’ disponibles partout.

Moi, l’Ecclésiaste, j’ai été roi d’Israël à Jérusalem. J’ai appliqué mon cœur à rechercher et à explorer par la sagesse tout ce qui se fait sous le ciel … J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil et j’ai constaté que tout n’est que fumée et revient à poursuivre le vent.

Je me suis dit: «J’ai augmenté et développé la sagesse plus que tous ceux qui ont dominé avant moi sur Jérusalem, et mon cœur a vu beaucoup de sagesse et de connaissance.» J’ai appliqué mon cœur à connaître la sagesse, mais aussi la folie et la stupidité. J’ai découvert que cela aussi, cela revient à poursuivre le vent.

Je me suis dit dans mon cœur: «Allons! Essaie la joie et tu goûteras au bonheur!» J’ai constaté que cela aussi, c’était de la fumée. J’ai traité le rire de folie et j’ai dit, à propos de la joie: «A quoi sert-elle?» J’ai imaginé, dans mon cœur, de livrer mon corps au vin tout en me conduisant avec sagesse et de m’attacher à la folie jusqu’à ce que je voie ce qu’il est bon pour les humains de faire sous le ciel tout au long de leur vie.

Je me suis lancé dans de grandes entreprises: je me suis construit des maisons, je me suis planté des vignes, je me suis fait des jardins et des vergers et j’y ai planté toutes sortes d’arbres fruitiers. Je me suis fait des réservoirs pour arroser des pépinières. J’ai acheté des serviteurs et des servantes; j’en ai eu d’autres, nés chez moi. J’ai aussi possédé des troupeaux de bœufs et de brebis, plus que n’importe qui avant moi à Jérusalem. J’ai même amassé de l’argent et de l’or, les richesses des rois et des provinces. Je me suis procuré des chanteurs et des chanteuses et ce qui fait le plaisir des hommes: des concubines en quantité. Je suis devenu grand, plus grand que n’importe qui avant moi à Jérusalem, sans rien perdre de ma sagesse.

Je n’ai rien refusé à mes yeux de tout ce qu’ils réclamaient, je n’ai privé mon cœur d’aucune joie. En effet, mon cœur était réjoui par tout mon travail, et c’est toute la part que j’en ai retirée. Puis j’ai réfléchi à tout ce que mes mains avaient entrepris, à la peine que j’avais eue pour le faire, et j’ai constaté que tout n’est que fumée et revient à poursuivre le vent. Il n’y a aucun avantage à retirer de ce qu’on fait sous le soleil. (Ecclésiaste 1 :12-17; 2 :1-11)

La sagesse de Suleiman et l’avertissement de Jérémie ont été écrits pour nous aujourd’hui. Cela est particulièrement vrai parce que nous vivons une époque plus riche en biens matériels, divertissement, films, musique etc. que les générations antérieures. Notre société moderne surpasse toute autre époque par les richesses, l’éducation, les voyages, le divertissement, la poursuite du bonheur, et les avances technologiques. Il est facile de nous tourner vers ces choses – et vers les autres qui font partie de notre époque: la pornographie, les relations illégales, la drogue, l’alcool, l’avarice, l’argent, la colère, la jalousie – en espérant que peut-être ceci satisfera la soif. Nous savons par la Loi de tous les Prophètes que ces choses ne sont pas justes, mais nous pensons qu’elles satisferont la soif dans nos cœurs alors nous les désirons ardemment. C’était vrai au temps de Suleiman, de Jérémie, au temps des autres prophètes, et aussi de notre temps.

Les avertissements de Jérémie et de Suleiman sont envoyés par Allah afin que nous nous posions quelques questions honnêtes.

  •  Pourquoi en notre èpoque moderne si riche est-ce que nous luttons avec la dépression, le suicide, l’obésité, le divorce, la jalousie, l’envie, la haine, la pornographie, les addictions?
  • Quelles ‘citernes’ utilisez-vous pour satisfaire la soif? Est-ce qu’elles retiennent ‘l’eau’?
  •  Pensez-vous obtenir un jour autant de sagesse, d’amour, de richesse, d’accomplissements que Suleiman? S’il n’a pas été satisfait de ses réussites, pensez-vous pouvoir satisfaire votre soif par ces choses?

Le péché c’est de ne pas garder les commandements, mais c’est aussi autre chose – quelque chose auquel nous devrions prêter attention. C’est un Signe de notre Soif. Une fois que nous reconnaissons cette soif pour ce qu’elle est nous avons acquis de la sagesse. Allah a inclus ceci dans Zabur parce qu’Il est pleinement conscient de notre soif – et Il désire que nous en soyons conscients aussi. Parce qu’Il va nous désaltérer – Il veut le faire. Et Il commence de Sa manière habituelle – en donnant une promesse prophétique spéciale – et encore une fois par Jérémie. Nous l’examinons dans l’article suivant.

 

Laisser un commentaire