La Zabur se termine – avec la promesse de le Préparateur

Comment la venue du prophète Yahya (PSL) est prophétisé

Nous avons vue avec le signe du serviteur que l’avènement de ce serviteur été une promesse. Mais cette promesse dans son entièreté repose sur une question importante. Isaïe 53 commence avec cette question:

Qui a cru ce qui nous était annoncé?… (Isaïe 53:1a)

Le prophète Isaïe (PSL) faisait la prédiction que ce serviteur n’allait pas se faire croire. Le problème n’allait pas être avec le message ou le signe du serviteur car les signes à son égard sont précis comme le cycle des sept et aussi par le nom et la spécification qu’il serait rejeté. Le problème ne sera pas le manque de signes. Non, le problème sera que les coeurs des gens sont dures. Il fallait donc que quelqu’un arrive avant que le serviteur soit là afin de préparer son arrivé. Le prophète Isaïe (PSL) a donc donné ce message à propos de celui qui préparera le chemin pour le serviteur. Il écrivit ce message dans la Zabur de cette manière:

“Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu. Que toute vallée soit exhaussée, Que toute montagne et toute colline soient abaissées! Que les coteaux se changent en plaines, Et les défilés étroits en vallons! Alors la gloire de l’Eternel sera révélée, Et au même instant toute chair la verra; Car la bouche de l’Eternel a parlé” (Isaïe 40:3-5)

Le prophète Isaïe (PSL) écrit à propos de quelqu’un qui viendra dans le désert pour préparer le chemin du Seigneur. Cette personne aplanira les obstacles afin que la gloire du Seigneur puisse être révélée. Mais Isaïe (PSL) n’a pas spécifié de quelle manière tout cela se ferait.

Le prophète Malachie – Le dernier prophète de la Zabur

Timelines for quranic people - francais - elie esaie et malachie

Les prophètes Isaïe, Malachie et Élie (PSL) sur la ligne du temps historique

Environ 300 ans après le prophète Isaïe, arriva le prophète Malachie (PSL) qui a écrit le dernier livre de la Zabur. Dans ce dernier livre, Malachie (PSL) élabore sur ce que Isaïe avait dit de la personne qui prépare le chemin. Il écrit:

“Voici, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l’Eternel des armées.” (Malachie 3:1)

Encore une fois le messager qui préparera un chemin est prédit. Après la venue de ce Préparateur arrivera le messager de l’alliance. Quelle est l’alliance dont Malachie (PSL) fait référence? Rappelons nous que le prophète Jérémie (PSL) a prédit qu’Allah ferait une nouvelle alliance qui sera inscrite dans nos cœurs. C’est seulement en ce moment que notre soif qui nous pousse à pécher sera rassasiée. C’est à cette alliance que Malachie (PSL) fait référence. La venue de cette alliance sera signalée par le Préparateur à venir.

Malachie (PSL) termine la Zabur avec le dernier paragraphe de son livre. Dans ce dernier paragraphe il regarde encore une fois vers le futur en écrivant:

‘’Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour du Seigneur arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.’’ (Malachie 4 :5-6)

Que veut dire le prophète Malachie (PSL) en disant qu’Élie arrivera avant le jour du Seigneur? Qui été Élie? Il fut un autre prophète de la Zabur que nous n’avons pas regardé (Nous ne pouvons pas tous les voir pour des raisons de longueur mais vous pouvez voir où il se situe dans la ligne du temps ci haut.) Le prophète Élie (PSL) vécu vers 850 avant JC. Il est connu pour avoir vécu dans le désert en portant des vêtements de poil d’animaux et en se nourrissant de nourriture sauvage. Il devait avoir une apparence particulière même pour l’époque. Le prophète Malachie (PSL) écrit que d’une certaine manière le Préparateur qui viendra avant la nouvelle alliance sera semblable à le prophète Élie (PSL).

Cette dernière écriture complète la Zabur. C’est le dernier message de la Zabur qui fut complète vers 450 avant JC. La Torah et la Zabur furent remplis de promesses de choses à venir. Regardons quelque unes de c’est prédictions.

Révisons les promesses de la Torah et la Zabur qui ne furent pas encore réalisées.

  • Le prophète Ibrahim (PSL) déclare dans le signe du sacrifice sur le mont Moriah que le Seigneur pourvoira. Les juifs attendent toujours cela à la fin de la Zabur.
  • Le prophète Musa (PSL) a dit que la pâque est un signe pour les Israélites. Les Israélites à travers l’histoire ont célébrés la pâque mais ont oubliés à quoi le signe devait pointé.
  • Le prophète Musa (PSL) dans la torah a prédit qu’un prophète viendrait dont Allah déclarera qu’il mettra ses mots dans sa bouche. Allah déclarera au sujet de ce prophète que toute personne qui n’écoute pas les paroles du prophète dites en Son nom sera redevable.
  • Le roi Dawud (PSL) a prédit la venue du Christ ou Masih. À travers leur histoire les israélites se questionnèrent sur le règne de ce Christ.
  • Le prophète Isaïe (PSL) a prophétisé qu’une vierge enfantera un fils. À la fin de la Zabur les juifs attendent toujours cet événement particulier.
  • Le prophète Jérémie (PSL) a prédit une nouvelle alliance qui sera inscrite dans les coeurs plutôt que sur des tablettes de pierre.
  • Le prophète Zacharie (PSL) a prédit le nom du Christ à venir (ou Masih).
  • Le prophète Daniel (PSL) a prédit que quand le Christ arrivera il sera mit à part et ne sera pas accueilli comme un seigneur conquerrant dont il serait logique de s’attendre.
  • Le prophète Isaïe (PSL) a écrit a propos de l’arrivé d’un serviteur qui souffrira grandement et qu’il sera ‘’exclut de la terre des vivants’’.
  • Comme nous venons de voir, le prophète Malachie (PSL) a prédit que tout cela sera précédé par la venue d’un Préparateur. Il préparera les coeurs de son peuple car nos cœurs s’endurcissent vite face aux choses de Dieu.

Donc, avec la fin de la Zabur vers 450 avant JC le people juif vécu dans l’anticipation des accomplissements de toutes ces promesses. Ils attendirent et attendirent. Les générations se suivirent les une après les autres sans accomplissement des promesses en vue.

Ce qui arriva une fois la Zabur complétée

Comme nous avons vue dans l’article sur l’histoire des Israélites, Alexandre le Grand conquerra la grande majorité du monde connu vers 330 avant JC et suite à cette conquête le langage Grec se répandit à travers les peuples et civilisations. Comme de nos jours où l’anglais est la langue la plus commune pour les affaires, l’éducation et la littérature. Le langage Grec fut dominant de la même façon. Les enseignants Juifs traduirent la Torah et la Zabur en Grec vers 250 avant JC. Cette traduction fut appelée la Septante. Comme nous avons vue ICI, c’est la que provient le mot Christ et comme nous avons vue ICI c’est la d’où le nom Jésus provient aussi.

 Les prophètes Isaïe, Malachie et Élie (PSL) sur la ligne du temps

Durant cette période (300 – 100 avant JC, qui est représenter par la période en bleu sur la ligne du temps ci haut) Il y eu une rivalité militaire entre l’Égypte et la Syrie. Les Israélites se trouvant entre les deux empires furent mêlés à leurs batailles. Un roi Syrien en particulier voulait imposer la religion Grec (une religion d’adoration d’idoles) aux Israélites et ainsi se débarrasser de leur adoration du Dieu unique. Certains chefs Juif montèrent une résistance pour défendre le monothéiste et restaurer la pureté de l’adoration établie par le prophète Musa (PSL). Est-ce que ces leaders religieux remplirent les promesses que les juifs espéraient? Ces hommes, bien que fidèles et instruits avec la Torah et la Zabur, ne répondaient pas aux descriptions des signes prophétiques. En fait, eux même ne se sont pas déclarés prophète mais plutôt comme des juifs pieux voulant défendre l’adoration contre l’idolâtrie.

Des livres historiques sur ces conflits pour restaurer la pureté de l’adoration furent écrits. Ces livres nous donne des informations historiques et religieuses intéressantes. Mais le peuple juif ne les considéra pas comme écrit par des prophètes et ils furent donc exclut de la Zabur. Ce sont de bons livres, écrit par des gens pieux mais non des prophètes. C’est livres sont aujourd’hui connu comme les apocryphes.

Mais comme c’est livre furent utiles, ils sont souvent inclue à coté de la Torah et de la Zabur afin de donner l’histoire complète du people juif. Une fois que L’Injil avec le message de Isa al Masih (PSL) fut écrit, les livres de la torah, de la Zabur et l’Injil furent combiner ensemble en un seul livre – al kitab ou la Bible. Certaine bibles de nos jours vont également inclurent les apocryphes même s’ils ne font pas partie de la Torah, Zabur ou de l’Injil.

Après l’influence Grec, le puissant empire romain se répandit et remplaça les Grec dans la domination sur les juifs (Il s’agit de la période en jaune sur la ligne du temps ci haut). Les romains régnèrent efficacement mais durement. Les taxes étaient élevées et ils ne toléraient pas la résistance à leur voie. Les juifs aspirèrent davantage à l’accomplissement des promesses données dans la Torah et la Zabur. À travers leur longue attente, leur adoration devint très rigide et ils développèrent plusieurs règles supplémentaires qui ne venaient pas des prophètes mais plutôt de la tradition. C’est commandements supplémentaires semblaient une bonne idée au départ mais ils remplacèrent rapidement les commandements originaux de la Torah et de la Zabur dans l’esprit et les cœurs des enseignants Juifs.

Et finalement, au moment ou tout espoir d’accomplissement semblait vain, le puissant archange Gabriel (Jibril) arriva pour annoncer la naissance du Préparateur tant attendu. Nous le connaissons aujourd’hui comme le prophète Yahya (ou Jean le Baptiste – PSL). Mais ceci marque le début de l’Injil, que nous allons maintenant voir.

Laisser un commentaire