Le Prophète Yahya (PSL) Prépare le Chemin

Nous avons vu précédemment que le Zabur se termine par le livre du prophète Malachi (PSL) qui prédit que quelqu’un allait venir pour “préparer le chemin” (Malachie 3:1). Ensuite, nous avons vu que l’évangile débute avec l’annonce par l’ange Gabriel de la naissance du prophète Yahya (PSL) et celle du Messie (ce dernier issu d’une vierge)

Le prophète Yahya (PSL) – dans l’esprit et pouvoir du prophète Elie

L’injil (évangile) relate ensuite qu’après sa naissance, Yahya (connu également sous le nom de Jean- Baptiste – PSL) :

L’enfant grandissait et se fortifiait en esprit. Il resta dans les déserts jusqu’au jour où il se présenta devant Israël. (Luc 1:80)

Lorsqu’il vivait en solitaire dans le désert, l’évangile relate que :

Jean portait un vêtement en poil de chameau et une ceinture de cuir autour de la taille. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. (Mathieu 3:4)

Doté d’un esprit fort, Yahya fut conduit à se vêtir de façon rude et mangeait de la nourriture qu’il trouvait dans le désert. Mais ceci n’était pas seulement à cause de son esprit – c’était aussi un signe important. Nous avons vu qu’à la fin du Zabur, celui qui allait préparer le chemin devait venir dans ‘l’esprit d’Elie’. Elie était un des premiers prophètes du Zabur qui avait également vécu et mangé dans le désert et était habillé avec :

Ils lui répondirent: «C’était un homme avec un vêtement en poil et une ceinture de cuir autour de la taille.» (2 Rois 1:8)

Donc lorsqu’ Yahya (PSL) vivait et s’habillait de cette façon là, c’était dans le but de souligner qu’il était celui dont on avait prophétisé qu’il allait venir dans l’Esprit d’Elie. Sa tenue vestimentaire et sa façon de vivre et de manger dans le désert furent des signes montrant que le plan de sa venue était prédit par Allah.

L’Injil tient une place solide dans l’histoire

Voici ce que nous dit l’Injil par la suite :

La quinzième année du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque[ de la Galilée, son frère Philippe tétrarque du territoire de l’Iturée et de la Trachonite, Lysanias tétrarque de l’Abilène,  et Anne et Caïphe étaient grands-prêtres. C’est alors que la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert, (Luc 3:1-2)

Cette déclaration annonce le début du ministère de Yahya (PSL) et elle tient un place importante puisqu’elle marque le début de son ministère le plaçant proche de nombreux dirigeants de l’histoire.  Notez l’ample référence aux dirigeants de l’époque. Ceci nous permet de vérifier historiquement l’exactitude des récits des évangiles.

Si vous faites cette vérification, vous découvrirez que L’empereur Tibère, Ponce Pilate, Hérode, Philippe, Lysanias, Hanne et Caïphe sont des personnages connus de la Rome séculière et des historiens juifs. Même les divers titres donnés aux différents dirigeants (par exemple ‘gouverneur’ pour Ponce Pilate, ‘tétraque’ pour Hérode, etc.) ont été vérifiés comme étant historiquement corrects et précis. Ceci nous permet d’estimer que d’un point de vue purement historique, ceci a été rapporté de façon fiable.

L’empereur Tibère accéda au trône de l’ Empire Romain en 14 après. JC. Donc, ceci étant la 15ème année de son règne, cela signifie qu’Yahya commença à recevoir des messages en l’an 29 après JC.

Le message de Yahya – Repentez-vous et Confessez-vous

Donc, quel était son message ? Tout comme son style de vie, son message était simple mais direct et puissant. L’Injil dit :

A cette époque-là parut Jean-Baptiste, qui prêchait dans le désert de Judée.  Il disait: «Changez d’attitude, car le royaume des cieux est proche.» (Mattieu 3:1-2)

Donc, une partie de son message constituait la déclaration d’un fait – Le Royaume des Cieux était ‘proche’. Nous avons vu que les prophètes du Zabur avaient prophétisé la venue du ‘Royaume de Dieu’. Yahya (PSL) disait maintenant qu’il était ‘proche’.

Mais le peuple ne serait pas prêt pour le Royaume, à moins qu’il ne se repente. En fait, s’il ne se ‘repentait’ pas il ne verrait pas le Royaume. Repentir vient du mot grec ‘metanoeo’ qui signifie ‘changer d’avis ; reconsidérer ; ou, penser différemment’. Mais qu’est-ce qu’il devait penser différemment ? En regardant deux réponses du peuple au message de Yahya (PSL), nous apprenons ce dont il devait se repentir. L’Injil relate que le peuple répondit par son message en :

Reconnaissant publiquement leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain.(Mattieu 3:6)

Vous vous souvenez peut-être dans les livres du Signe d’Adam, qu’après avoir mangé du fruit défendu, Adam et Eve :

Quand ils entendirent la voix de l’Eternel Dieu en train de parcourir le jardin vers le soir, l’homme et sa femme se cachèrent loin de l’Eternel Dieu au milieu des arbres du jardin. Genèse 3:8

Dès lors, la tendance à cacher nos péchés et prétendre que nous ne les avons pas commis est devenue très naturelle pour nous. Confesser et se repentir de nos péchés nous est presque impossible à faire.  Nous avons vu dans le Signe du Fils de la Vièrge que les prophètes comme Dawud (PSL) et Mohammed (PSL) confessaient leurs péchés.

Ceci nous est très difficile à faire car cela nous expose à la culpabilité et la honte – nous préfèrerions faire n’importe quoi mais pas cela. Mais c’est pourtant ce que Yahya (PSL) a prêché au peuple de faire afin qu’il se prépare pour la venue du Royaume de Dieu.

Avertissement aux dirigeants religieux qui ne se repentiraient pas

Et certains le firent en effet, mais tous n’ont pas admis honnêtement leur faute et confessé leurs péchés. L’évangile dit que :

Cependant, quand il vit beaucoup de pharisiens[ et de sadducéens[ venir se faire baptiser par lui, il leur dit: «Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?   Produisez donc du fruit qui confirme votre changement d’attitude et ne vous avisez pas de dire en vous-mêmes: ‘Nous avons Abraham pour ancêtre!’ En effet, je vous déclare que de ces pierres Dieu peut faire naître des descendants à Abraham.  Déjà la hache est mise à la racine des arbres; tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera donc coupé et jeté au feu. (Mattieu 3: 7-10)

Les Pharisiens et les Sadducéens étaient les enseignants de la Loi de Moïse. Ils étaient les plus religieux et travaillaient dur à respecter toutes les observances religieuses (prières, jeûne, sacrifices etc.) exigées par la Loi.

Chacun pensait que ces leaders avec toutes leurs connaissances religieuses et leurs efforts étaient ceux qui sans aucun doute faisaient l’approbation d’Allah. Mais le prophète Yahya (PSL) les appela ‘espèces de vipères’ et les avertit concernant la venue du Jugement par le feu !

Pourquoi ? Parce que en ne ‘produisant pas de fruit par la repentance’ ceci montrait qu’ils ne s’étaient pas réellement repentis. Ils n’avaient pas confessé leurs péchés mais se servaient de leurs observances religieuses pour cacher leurs péchés. Et leur héritage religieux venant du prophète Abraham (PSL), bien que bon, les avait rendus orgueilleux plutôt que désireux de se repentir.

La confession de Dawud comme modèle pour nous

Donc nous voyons par les avertissements de Yahya que la repentance et la confession des péchés sont d’une importance vitale. En fait, sans ceci nous ne pouvons pas accéder au Royaume de Dieu. D’après ces avertissements aux pharisiens et aux saducéens de l’époque, nous voyons combien il est facile et naturel de cacher nos péchés par la religion. Qu’en est-il de vous et moi ?

Ceci est relaté ici comme un avertissement pour nous à ne pas refuser obstinément de nous repentir. Plutôt que de trouver des excuses pour nos péchés en prétendant que nous ne les avons pas commis, ou en les cachant, nous devrions suivre l’example de Dawud (PSL) qui lorsqu’il était confronté à ses péchés dans le Zabur fit la confession suivante :

Au chef de chœur. Psaume de David,  lorsque le prophète Nathan vint chez lui après son adultère avec Bath-Shéba.

O Dieu, fais-moi grâce conformément à ta bonté!

Conformément à ta grande compassion, efface mes transgressions!

Lave-moi complètement de ma faute

et purifie-moi de mon péché,

car je reconnais mes transgressions

et mon péché est constamment devant moi.

J’ai péché contre toi, contre toi seul,

j’ai fait ce qui est mal à tes yeux.

*C’est pourquoi tu es juste dans tes paroles,

sans reproche dans ton jugement.[a]

Oui, depuis ma naissance, je suis coupable;

quand ma mère m’a conçu, j’étais déjà marqué par le péché.

Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur:

fais-moi connaître la sagesse dans le secret de mon être!

Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur,

lave-moi, et je serai plus blanc que la neige!

10 Fais-moi entendre des chants d’allégresse et de joie,

et les os que tu as brisés se réjouiront.

11 Détourne ton regard de mes péchés,

efface toutes mes fautes!

12 O Dieu, crée en moi un cœur pur,

renouvelle en moi un esprit bien disposé!

(Psaume 51: 1-12)

Le fruit de la repentance

La confession et la repentance s’accompagnent de la perspective de vivre différemment. Le peuple demanda à Yahya (PSL) comment ils devaient démontrer le fruit de leur repentance et voici comment la discussion est rapportée :

 La foule l’interrogeait: «Que devons-nous donc faire?»  11 Il leur répondit: «Que celui qui a deux chemises partage avec celui qui n’en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même.» 12 Des collecteurs d’impôts vinrent aussi pour se faire baptiser; ils lui dirent: «Maître, que devons-nous faire?» 13 Il leur répondit: «N’exigez rien de plus que ce qui vous a été ordonné.» 14 Des soldats aussi lui demandèrent: «Et nous, que devons-nous faire?» Il leur répondit: «Ne commettez ni extorsion ni tort envers personne et contentez-vous de votre solde.»(Luc 3:10-14)

Yahya était-il le Masih ?

A cause de la force de son message, beaucoup de gens se demandaient si Yahya était aussi le Masih. Voici comment l’Injil relate la situation :

Le peuple était dans l’attente et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Messie.  16 Alors il leur dit: «Moi, je vous baptise d’eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de détacher la courroie de ses sandales. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. 17 Il a sa pelle à la main; il nettoiera son aire de battage et il amassera le blé dans son grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint pas.»

18 C’est ainsi, avec encore beaucoup d’autres encouragements, que Jean annonçait la bonne nouvelle au peuple

Luc 3:15-18

Conclusion

Le prophète Yahya (PSL) est venu pour préparer le peuple pour qu’il soit prêt pour le Royaume de Dieu. Mais il ne l’a pas préparé en lui donnant davantage de Lois, mais plutôt en l’appelant à se repentir et à confesser ses péchés. En fait ceci est plus dur à faire que de suivre encore davantage de directives puisque notre honte et culpabilité est exposée.

C’était les leaders religieux de l’époque qui ne pouvaient pas se soumettre à se repentir et confesser leurs péchés. Au lieu de celà, ils utilisaient leur religion pour cacher leurs péchés. A cause de ce choix qu’ils ont fait, ils n’étaient ni préparés à recevoir le Masih lorsqu’il est venu avec son message ni à comprendre le royaume de Dieu. Cet avertissement de Yahya (PSL) est tout aussi pertinent aujourd’hui. Il exige que nous nous repentions de nos péchés et que nous les confessions. Allons nous le faire ?

 

Laisser un commentaire