La Zabur se termine – avec la promesse de le Préparateur

Comment la venue du prophète Yahya (PSL) est prophétisé

Nous avons vue avec le signe du serviteur que l’avènement de ce serviteur été une promesse. Mais cette promesse dans son entièreté repose sur une question importante. Isaïe 53 commence avec cette question:

Qui a cru ce qui nous était annoncé?… (Isaïe 53:1a)

Le prophète Isaïe (PSL) faisait la prédiction que ce serviteur n’allait pas se faire croire. Le problème n’allait pas être avec le message ou le signe du serviteur car les signes à son égard sont précis comme le cycle des sept et aussi par le nom et la spécification qu’il serait rejeté. Le problème ne sera pas le manque de signes. Non, le problème sera que les coeurs des gens sont dures. Il fallait donc que quelqu’un arrive avant que le serviteur soit là afin de préparer son arrivé. Le prophète Isaïe (PSL) a donc donné ce message à propos de celui qui préparera le chemin pour le serviteur. Il écrivit ce message dans la Zabur de cette manière:

“Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu. Que toute vallée soit exhaussée, Que toute montagne et toute colline soient abaissées! Que les coteaux se changent en plaines, Et les défilés étroits en vallons! Alors la gloire de l’Eternel sera révélée, Et au même instant toute chair la verra; Car la bouche de l’Eternel a parlé” (Isaïe 40:3-5)

Le prophète Isaïe (PSL) écrit à propos de quelqu’un qui viendra dans le désert pour préparer le chemin du Seigneur. Cette personne aplanira les obstacles afin que la gloire du Seigneur puisse être révélée. Mais Isaïe (PSL) n’a pas spécifié de quelle manière tout cela se ferait.

Le prophète Malachie – Le dernier prophète de la Zabur

Timelines for quranic people - francais - elie esaie et malachie

Les prophètes Isaïe, Malachie et Élie (PSL) sur la ligne du temps historique

Environ 300 ans après le prophète Isaïe, arriva le prophète Malachie (PSL) qui a écrit le dernier livre de la Zabur. Dans ce dernier livre, Malachie (PSL) élabore sur ce que Isaïe avait dit de la personne qui prépare le chemin. Il écrit:

“Voici, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l’Eternel des armées.” (Malachie 3:1)

Encore une fois le messager qui préparera un chemin est prédit. Après la venue de ce Préparateur arrivera le messager de l’alliance. Quelle est l’alliance dont Malachie (PSL) fait référence? Rappelons nous que le prophète Jérémie (PSL) a prédit qu’Allah ferait une nouvelle alliance qui sera inscrite dans nos cœurs. C’est seulement en ce moment que notre soif qui nous pousse à pécher sera rassasiée. C’est à cette alliance que Malachie (PSL) fait référence. La venue de cette alliance sera signalée par le Préparateur à venir.

Malachie (PSL) termine la Zabur avec le dernier paragraphe de son livre. Dans ce dernier paragraphe il regarde encore une fois vers le futur en écrivant:

‘’Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour du Seigneur arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.’’ (Malachie 4 :5-6)

Que veut dire le prophète Malachie (PSL) en disant qu’Élie arrivera avant le jour du Seigneur? Qui été Élie? Il fut un autre prophète de la Zabur que nous n’avons pas regardé (Nous ne pouvons pas tous les voir pour des raisons de longueur mais vous pouvez voir où il se situe dans la ligne du temps ci haut.) Le prophète Élie (PSL) vécu vers 850 avant JC. Il est connu pour avoir vécu dans le désert en portant des vêtements de poil d’animaux et en se nourrissant de nourriture sauvage. Il devait avoir une apparence particulière même pour l’époque. Le prophète Malachie (PSL) écrit que d’une certaine manière le Préparateur qui viendra avant la nouvelle alliance sera semblable à le prophète Élie (PSL).

Cette dernière écriture complète la Zabur. C’est le dernier message de la Zabur qui fut complète vers 450 avant JC. La Torah et la Zabur furent remplis de promesses de choses à venir. Regardons quelque unes de c’est prédictions.

Révisons les promesses de la Torah et la Zabur qui ne furent pas encore réalisées.

  • Le prophète Ibrahim (PSL) déclare dans le signe du sacrifice sur le mont Moriah que le Seigneur pourvoira. Les juifs attendent toujours cela à la fin de la Zabur.
  • Le prophète Musa (PSL) a dit que la pâque est un signe pour les Israélites. Les Israélites à travers l’histoire ont célébrés la pâque mais ont oubliés à quoi le signe devait pointé.
  • Le prophète Musa (PSL) dans la torah a prédit qu’un prophète viendrait dont Allah déclarera qu’il mettra ses mots dans sa bouche. Allah déclarera au sujet de ce prophète que toute personne qui n’écoute pas les paroles du prophète dites en Son nom sera redevable.
  • Le roi Dawud (PSL) a prédit la venue du Christ ou Masih. À travers leur histoire les israélites se questionnèrent sur le règne de ce Christ.
  • Le prophète Isaïe (PSL) a prophétisé qu’une vierge enfantera un fils. À la fin de la Zabur les juifs attendent toujours cet événement particulier.
  • Le prophète Jérémie (PSL) a prédit une nouvelle alliance qui sera inscrite dans les coeurs plutôt que sur des tablettes de pierre.
  • Le prophète Zacharie (PSL) a prédit le nom du Christ à venir (ou Masih).
  • Le prophète Daniel (PSL) a prédit que quand le Christ arrivera il sera mit à part et ne sera pas accueilli comme un seigneur conquerrant dont il serait logique de s’attendre.
  • Le prophète Isaïe (PSL) a écrit a propos de l’arrivé d’un serviteur qui souffrira grandement et qu’il sera ‘’exclut de la terre des vivants’’.
  • Comme nous venons de voir, le prophète Malachie (PSL) a prédit que tout cela sera précédé par la venue d’un Préparateur. Il préparera les coeurs de son peuple car nos cœurs s’endurcissent vite face aux choses de Dieu.

Donc, avec la fin de la Zabur vers 450 avant JC le people juif vécu dans l’anticipation des accomplissements de toutes ces promesses. Ils attendirent et attendirent. Les générations se suivirent les une après les autres sans accomplissement des promesses en vue.

Ce qui arriva une fois la Zabur complétée

Comme nous avons vue dans l’article sur l’histoire des Israélites, Alexandre le Grand conquerra la grande majorité du monde connu vers 330 avant JC et suite à cette conquête le langage Grec se répandit à travers les peuples et civilisations. Comme de nos jours où l’anglais est la langue la plus commune pour les affaires, l’éducation et la littérature. Le langage Grec fut dominant de la même façon. Les enseignants Juifs traduirent la Torah et la Zabur en Grec vers 250 avant JC. Cette traduction fut appelée la Septante. Comme nous avons vue ICI, c’est la que provient le mot Christ et comme nous avons vue ICI c’est la d’où le nom Jésus provient aussi.

 Les prophètes Isaïe, Malachie et Élie (PSL) sur la ligne du temps

Durant cette période (300 – 100 avant JC, qui est représenter par la période en bleu sur la ligne du temps ci haut) Il y eu une rivalité militaire entre l’Égypte et la Syrie. Les Israélites se trouvant entre les deux empires furent mêlés à leurs batailles. Un roi Syrien en particulier voulait imposer la religion Grec (une religion d’adoration d’idoles) aux Israélites et ainsi se débarrasser de leur adoration du Dieu unique. Certains chefs Juif montèrent une résistance pour défendre le monothéiste et restaurer la pureté de l’adoration établie par le prophète Musa (PSL). Est-ce que ces leaders religieux remplirent les promesses que les juifs espéraient? Ces hommes, bien que fidèles et instruits avec la Torah et la Zabur, ne répondaient pas aux descriptions des signes prophétiques. En fait, eux même ne se sont pas déclarés prophète mais plutôt comme des juifs pieux voulant défendre l’adoration contre l’idolâtrie.

Des livres historiques sur ces conflits pour restaurer la pureté de l’adoration furent écrits. Ces livres nous donne des informations historiques et religieuses intéressantes. Mais le peuple juif ne les considéra pas comme écrit par des prophètes et ils furent donc exclut de la Zabur. Ce sont de bons livres, écrit par des gens pieux mais non des prophètes. C’est livres sont aujourd’hui connu comme les apocryphes.

Mais comme c’est livre furent utiles, ils sont souvent inclue à coté de la Torah et de la Zabur afin de donner l’histoire complète du people juif. Une fois que L’Injil avec le message de Isa al Masih (PSL) fut écrit, les livres de la torah, de la Zabur et l’Injil furent combiner ensemble en un seul livre – al kitab ou la Bible. Certaine bibles de nos jours vont également inclurent les apocryphes même s’ils ne font pas partie de la Torah, Zabur ou de l’Injil.

Après l’influence Grec, le puissant empire romain se répandit et remplaça les Grec dans la domination sur les juifs (Il s’agit de la période en jaune sur la ligne du temps ci haut). Les romains régnèrent efficacement mais durement. Les taxes étaient élevées et ils ne toléraient pas la résistance à leur voie. Les juifs aspirèrent davantage à l’accomplissement des promesses données dans la Torah et la Zabur. À travers leur longue attente, leur adoration devint très rigide et ils développèrent plusieurs règles supplémentaires qui ne venaient pas des prophètes mais plutôt de la tradition. C’est commandements supplémentaires semblaient une bonne idée au départ mais ils remplacèrent rapidement les commandements originaux de la Torah et de la Zabur dans l’esprit et les cœurs des enseignants Juifs.

Et finalement, au moment ou tout espoir d’accomplissement semblait vain, le puissant archange Gabriel (Jibril) arriva pour annoncer la naissance du Préparateur tant attendu. Nous le connaissons aujourd’hui comme le prophète Yahya (ou Jean le Baptiste – PSL). Mais ceci marque le début de l’Injil, que nous allons maintenant voir.

Le Signe du Serviteur à Venir

Dans notre dernier message, nous avions vu que le prophète Daniel avait prédit que le Masih serait «mis à mort». Cela semble contredire d’autres prophètes qui ont écrit que la Masih régnerait. Mais nous avons vu que la contradiction est résolue lorsque nous nous rendons compte que les prophètes étaient à la recherche de deux venues différentes de la Masih. Celui qui vient d’être «mis à mort» et l’autre à «régner». La nation Juive, dans l’ensemble, a manquée cela parce qu’elle ne connaissait pas toutes les écritures. Ceci doit être pris comme avertissement pour nous, que nous ne faisons pas la même chose.

Nous arrivons à la fin de notre voyage à travers le Zabour. Mais nous avons une personne de plus à regarder. Le prophète Ésaïe (voyez où il est dans la chronologie ci-dessous) avait prophétisé

 

Les prophètes Daniel & Néhémie représentés dans la chronologie avec d’autres prophètes de Zabur

Les prophètes Daniel & Néhémie représentés dans la chronologie avec d’autres prophètes de Zabur

la venue du Masih en utilisant l’image d’une Branche. Mais, il a aussi écrit au sujet d’une personne à venir qu’il appelait le Serviteur. Il a écrit un long passage à propos de ce Serviteur à venir. Qui était ce «Serviteur»? Qu’allait-il faire? Nous regardons au passage en détail. Je le reproduis exactement et entièrement ci-dessous, en s’arrêtant que parfois, pour insérer quelques commentaires de moi-même.

Le Serviteur à Venir prédit par le prophète Ésaïe. Le passage complet d’Ésaïe 52:13-53:12)

13 Voici, mon serviteur agira en toute sagesse,

il sera haut placé, très élevé, grandement exalté.

14 Beaucoup ont été horrifiés

tellement son visage était défiguré

et tant son apparence n’avait plus rien d’humain.

15 Car il accomplira le rite de l’aspersion pour beaucoup de nations.

Les rois, à son sujet, resteront bouche close,

car ils verront eux-mêmes ce qui ne leur avait pas été raconté,

ils comprendront ce qui ne leur avait pas été annoncé.

Nous savons que ce Serviteur sera un homme humain, car Ésaïe fait référence en tant que «il», «lui», «son». Lorsque Harun (PSL) donnerait son sacrifice pour les Israélites, il les aspergera avec le sang – et ensuite leurs péchés ont été couverts et ne serait pas retenue contre eux. Lorsqu’il est dit que le Serviteur sera «aspergé», le prophète Ésaïe dit que de la même manière, ce Serviteur aspergera les gens de leurs péchés comme Harun (PSL) a fait quand il fait les sacrifices.

Remarquez que le Serviteur aspergera «beaucoup de nations». Ainsi, le Serviteur n’est pas venu seulement pour les Juifs. Cela nous rappelle des promesses faites à Ibrahim (PSL) lorsqu’Allah a dit (Signe 1 et Signe 3) que «toutes les nations» seraient bénies à travers ses descendants. Mais, en faisant cette «aspersion», l’«apparence» du Serviteur sera «défiguré» et n’aura «plus rien» d’humain. Bien qu’il ne soit pas clair, ce que le Serviteur fera, un jour, les nations «comprendront».

53 Qui a cru à notre message?

A qui a été révélée la puissance de l’Éternel?

2 Car devant l’ÉTERNEL [l’ÉTERNEL], il [Le Serviteur] a grandi comme une jeune pousse

ou comme une racine sortant d’un sol aride.

Il n’avait ni prestance ni beauté

pour retenir notre attention

ni rien dans son aspect qui pût nous attirer.

3 Il était méprisé, abandonné des hommes,

un homme de douleur

habitué à la souffrance.

Oui, il était semblable à ceux devant lesquels on détourne les yeux.

Il était méprisé,

et nous n’avons fait aucun cas de sa valeur.

Pour quelque raison, bien que le Serviteur aspergerait beaucoup de nations, il serait aussi «méprisé» et «abandonné», plein de «douleur» et «habitué à la souffrance». Cela ne semble pas très amusant.

4 Pourtant, en vérité, c’est de nos maladies qu’il s’est chargé,

et ce sont nos souffrances qu’il a prises sur lui,

alors que nous pensions que Dieu l’avait puni,

frappé et humilié.

5 Mais c’est pour nos péchés qu’il a été percé,

c’est pour nos fautes qu’il a été brisé.

Le châtiment qui nous donne la paix est retombé sur lui

et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.

Le Serviteur prendra «nos» maladies. Ce Serviteur sera aussi «percé» et «brisé» au «châtiment». Ce châtiment va nous apporter (ceux de beaucoup de nations) la «paix» et que nous sommes «guéris».

6 Nous étions tous errants, pareils à des brebis,

chacun de nous allait par son propre chemin:

l’Éternel a fait retomber sur lui les fautes de nous tous.

Nous avons vu dans le Signe de notre Soif, la facilité avec laquelle nous allons à nos propres «citernes fendues» pour satisfaire notre soif au lieu de se tourner vers Allah. Nous étions «tous errants», chacun de nous «allait par son propre chemin». C’est le péché (= l’iniquité).

7 On l’a frappé, et il s’est humilié,

il n’a pas dit un mot.

Semblable à un agneau mené à l’abattoir,

tout comme la brebis muette devant ceux qui la tondent,

il n’a pas dit un mot.

Avec les prophètes Abel, Noé, Ibrahim et Harun (PSL) ils ont apporté des agneaux à donner en sacrifice. Le Serviteur sera comme un agneau allant à l’«abattoir». Mais, il ne veut pas protester ou même «dire un mot».

8 Il a été arraché à la vie par la contrainte, suite à un jugement.

Et qui, parmi les gens de sa génération, s’est soucié de son sort,

lorsqu’on l’a retranché

du pays des vivants?

Il a été frappé à mort

à cause des péchés que mon peuple a commis.

Ce Serviteur a été «retranché» du «pays des vivants». Est-ce que le prophète Daniel a voulu dire quand il a dit que le Masih serait «retranché»? Les mêmes mots exacts sont utilisés! Qu’est-ce que cela signifie d’être «retranché du pays des vivants», sauf que l’on va mourir?

9 On a mis son tombeau parmi les criminels

et son sépulcre parmi les riches,

alors qu’il n’avait pas commis d’acte de violence

et que jamais ses lèvres n’avaient prononcé de mensonge.

Si, on a mis son «tombeau», ce Serviteur dû mourir. Il est mort condamné comme un homme «criminel», même s’«il n’avait pas commis d’acte de violence» et que jamais «ses lèvres n’avaient prononcé de mensonge».

10 Mais il a plu à Dieu de le briser par la souffrance.

Bien que toi, Dieu, tu aies livré sa vie en sacrifice de réparation,

il verra une descendance.

Il vivra de longs jours

et il accomplira avec succès ce que désire l’Éternel.

Cette morte cruelle entière n’était pas un accident terrible ou malheur. C’était explicitement «la volonté du SEIGNEUR» de «le briser». Mais pourquoi? Tout comme le sacrifice d’Harun était un «sacrifice pour le péché» de sorte que la personne qui donne le sacrifice peut être exonéré de tout blâme, voici la «vie» de ce Serviteur est aussi en «sacrifice de réparation». Pour qui le péché? Eh bien, étant donné que «beaucoup de nations» serait le rite de «l’aspersion» (ci-dessus), il doit être le péché du peuple de «beaucoup de nations».

11 Car après avoir tant souffert,

il verra la lumière, et il sera comblé.

Et parce que beaucoup de gens le connaîtront,

mon serviteur, le Juste, les déclarera justes

et se chargera de leurs fautes.

Bien que la prophétie du Serviteur est horrible ici, il change de ton et devient très optimiste et même triomphante. Après cette «souffrance» terrible (d’être «retranché du pays des vivants» et attribué un tombeau »), ce serviteur verra «la lumière». Il reviendra à la vie?! Et, en faisant cela, ce Serviteur «le Juste» les déclarera justes.

Pour «justifier» est le même que donner la «justice». Rappelez-vous que pour obtenir la «Justice» de la Loi de Musa, il fallait garder TOUS les commandements TOUT le temps. Mais le prophète Ibrahim (Signe 2) a été «crédité» ou donné la «justice». De la même manière, ce Serviteur justifiera, ou créditera la justice à «beaucoup». N’est-ce pas la justice quelque chose que nous voulons tous deux et avons besoin?

12 Voilà pourquoi je lui donnerai une part avec ces gens nombreux:

il partagera le butin avec la multitude,

car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort

et s’est laissé compter parmi les malfaiteurs,

car il a pris sur lui les fautes d’un grand nombre,

il est intervenu en faveur des coupables.

Ce Serviteur sera parmi ces «gens nombreux», car il s’est («dépouillé») lui-même jusqu’à «la mort». Et il est mort comme un homme qui a été compté comme un «coupable», c’est comme un «pécheur». Parce que le Serviteur a fait cela, il est «intervenu» en faveur des «coupables». Un intercesseur («intervenu») est un intermédiaire entre deux partis. Les deux partis ici doivent être un «grand nombre» et l’«ÉTERNEL». Ce «Serviteur» est suffisamment digne d’intercédé ou de plaider en notre faveur à Allah lui-même!

Qui est ce Serviteur? Comment toutes ces choses arrivent? Peut et doit-il «intervenir» en faveur d’un «grand nombre» de différentes «nations» d’Allah lui-même? Nous terminons le Zabour en regardant à la dernière prophétie et ensuite nous allons à l’Injil lui-même.

Le Masih: Venant à régner … ou être «mis à mort»?

Dans nos derniers messages, nous avons vu comment les prophètes de Zabour ont donné des signes qui prédisent le nom du Masih (la prédiction était Jésus) et de prédire le moment de sa venue. Ceux-ci sont des prophéties étonnamment précises, enregistrés et mis par écrit, de centaines d’années avant la venue de Jésus (c’est Al Masih – PSL) et ils prédisent correctement de lui. Ces prophéties ont été écrites, et sont toujours là (!), dans les Écritures Juives du Zabour (!) – Pas dans l’Injil ou du Coran. On peut se demander alors les raisons pour lesquelles le peuple Juif ne l’ont pas et n’acceptent pas encore Jésus Christ (le Masih) car cela est écrit dans leur livre.

Avant d’aborder cette question, je dois préciser en posant la question de la manière dont je l’ai fait, n’est pas tout à fait exacte. Beaucoup de Juifs dans le temps de Jésus (Isa – PSL) l’acceptait comme Masih. Et aujourd’hui, il y en a aussi beaucoup qui le reconnaissent comme Masih. Mais le fait reste que, comme une nation, ils ne l’ont pas accepté. Alors pourquoi?

Pourquoi les Juifs n’acceptent pas Isa (PSL) comme le Masih?

L’Évangile selon Matthieu (Injil) enregistre une rencontre entre Isa (Jésus – PSL) et les enseignants Juifs religieux (appelés Pharisiens et Sadducéens – ils ont eu un rôle comparable à ceux des imams d’aujourd’hui). Ils avaient posé une question piège pour lui et voici la réponse de Jésus:

Jésus leur répondit: —Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne connaissez pas les Écritures, ni quelle est la puissance de Dieu. (Matthieu 22:29)

Cet échange nous donne un indice important. Bien que ceux-ci étaient des dirigeants qui ont enseigné la Thora et le Zabour au peuple, Jésus les a accusés de ne pas connaître les Écritures et ne connaissant pas la puissance de Dieu. Que voulait-il dire par cela? Comment les experts «connaissent pas les écritures»?

Les Juifs ne connaissent pas TOUTES les écritures

Quand vous étudiez ce que les enseignants ont parlé et référencés du Zabour, vous remarquerez qu’ils étaient très au courant de certaines prophéties – et pas d’autres. Donc, nous avons vu, par exemple, dans le Signe du Fils de la Vierge, que les experts savaient que la prophétie du Masih viendrait de Bethléem. Voici le verset que les experts de la Loi ont cité au Roi Hérode pour montrer où le Masih devait naître:

«Et toi, Bethléhem Ephrata, la plus petite des villes de Juda,

de toi il sortira pour moi celui qui régnera sur Israël! Son origine remonte aux temps passés, aux jours anciens.» (Michée 5:1)

Vous verrez qu’ils savaient que le verset qui fait référence à Christ (= Masih – voyez ici la raison pour laquelle ces termes sont les mêmes) et que ce verset se réfère à lui comme «règne». Un autre passage, bien connu des experts Juifs, était le Psaume 2, inspiré par Dawood (PSL) qui introduit le titre de «Christ» et qui dit que le «Christ» serait «établi comme Roi sur Sion» (= Jérusalem ou al Qods) comme nous le voyons dans le passage.

Les rois de la terre se soulèvent-ils … contre l’Éternel et contre son Masih … Celui qui siège dans le ciel rit, le Seigneur se moque d’eux … en disant: «J’ai installé mon roi sur Sion, ma montagne sainte!… (Psaume 2 de Zabur)

Les enseignants Juifs étaient également bien au courant des passages suivants du Zabour

O Seigneur, … Pour des raisons de Dawud votre serviteur, ne rejette pas votre Masih. Le Seigneur a juré à Dawud, un serment sûr qu’il ne sera pas révoquer: «Un de vos propres descendants je placerai sur ton trône, …” Ici, je ferai une corne grandir pour Dawud et mis en place une lampe pour mon Masih. (Psaume 132:10-18 de Zabur)

Les Juifs ne connaissent pas la puissance de Dieu en le limitant par leur logique

Donc, ils savaient certains passages, qui ont fait dans un sens – que le Masih règnerait avec le pouvoir. Étant donné que dans le temps d’Isa (Jésus – PSL), les Juifs ont vécu sous l’occupation Romaine dans le pays d’Israël (voir ici pour l’histoire des Juifs), c’était le seul genre de Masih qu’ils voulaient. Ils voulaient un Masih qui viendrait avec puissance et repousser la haine des Romains et mis en place le Royaume puissant que le Roi Dawood avait établi 1000 ans avant (voir ici le contexte au Roi Dawood). Ce désir d’avoir un Masih, façonné à partir de leurs propres désirs plutôt que du plan d’Allah, les a empêchés d’étudier toutes leurs écritures.

Ensuite, ils ont utilisé leur raison humaine pour limiter la puissance de Dieu dans leur pensée. Les prophéties ont dit que le Masih règnerait à Jérusalem. Jésus n’a pas régné avec puissance de Jérusalem. Donc, il ne pouvait pas être le Masih! C’était simplement logique. Ils ont limité la puissance de Dieu en le limitant à leur logique linéaire et humaine.

Les Juifs jusqu’à ce jour, en grande partie, ne connaissent pas les prophéties du Zabour. Bien qu’il soit dans leur livre, appelé le Tanakh (= Thora + Zabour), mais s’ils lisent quelque chose, ils lisent seulement la Thora. Ils ignorent les commandements de Dieu à connaître TOUTES les Écritures et sont donc ignorants des autres prophéties, et en limitant Dieu avec leur logique humaine, ils raisonnent que le Masih doit régner, et Jésus n’a pas régné, il ne peut pas être le Masih. Fin d’histoire et pas besoin d’étudier davantage la question! Jusqu’à ce jour la plupart des Juifs ne regardent pas davantage au problème.

Le Masih: Venant pour être … «mis à mort»

Mais s’ils le faisaient, ils apprendraient quelque chose que nous sommes maintenant en train d’apprendre. Dans le dernier message, nous avons vu que le prophète Daniel (PSL) a correctement prédit le moment de la venue du Masih. Mais maintenant, remarquez qu’il a dit d’autre au sujet de ce Messie (= Oint = Masih = Christ)

 Voici donc ce que tu dois savoir et comprendre: Depuis le moment où le décret ordonnant de restaurer et de rebâtir Jérusalem a été promulgué jusqu’à l’avènement d’un Chef (ou L’oint) ayant reçu l’onction, il s’écoulera sept septaines et soixante-deux septaines. La ville sera rebâtie et rétablie avec ses places et ses remparts, en des temps de détresse.

A la fin des soixante-deux septaines, un homme ayant reçu l’onction sera mis à mort, bien qu’on ne puisse rien lui reprocher. Quant à la ville et au sanctuaire, ils seront détruits par le peuple d’un chef qui viendra, mais sa fin arrivera, provoquée comme par une inondation, et jusqu’à la fin, séviront la guerre et les dévastations qui ont été décrétées. (Daniel 9:25-26)

Remarquez ce que Daniel dit qui va arriver au Masih quand il arrive. Est-ce que Daniel prédis que le Masih règnera? Qu’il occupera le trône de son ancêtre Dawood et de détruire la puissance romaine occupante? Non! En fait, il est dit très clairement, que le Masih sera «sera mis à mort», bien qu’on «ne puisse rien lui reprocher». Ensuite, il est dit que les étrangers vont détruire le sanctuaire (le Temple Juif) et la ville (Jérusalem) et qu’elle deviendrait déserte. Si vous regardez l’histoire des Israélites, vous verrez que c’est en effet arrivé. Quarante ans après le décès de Jésus, les Romains sont venus et ont brûlé le Temple, détruit Jérusalem et envoyé les Juifs à l’exil dans le monde entier afin qu’ils furent chassés du pays. Des événements se sont produits 70 après JC exactement tel que prophétisé par Daniel autour de 537 avant JC, et prédit auparavant par le Prophète Musa (PSL) dans les Malédictions.

Alors Daniel a prédit que le Masih n‘allait pas régner! Au lieu, il «sera mis à mort», bien qu’on «ne puisse rien lui reprocher». Les enseignants Juifs ont manqué cela parce qu’ils «ne connaissaient pas les Écritures». Mais cela pose un autre problème. N’y at-il pas une contradiction entre la prophétie de Daniel («mis à mort») et ceux que les Juifs étaient familiers avec (le Masih règnerait). Après tout, si tous les prophètes avaient des messages d’Allah, chacun d’eux aurait devenu réalité comme spécifié par Musa (PSL) dans la Thora. Comment pourrait-il être possible que le Masih soit «mis à mort» ET qu’il règnerait? Il semblait que leur logique humaine avait déjoué la «puissance de Dieu».

Contradiction entre «Règne» et «Mis à Mort» expliqué

Mais bien sûr, leur logique n’était pas plus forte que la puissance de Dieu. Ils étaient tout simplement, comme nous les humains, ne reconnaissant pas l’hypothèse qu’ils faisaient. Ils ont supposé que le Masih allait venir seulement une fois. Si c’était le cas, alors il serait en effet une contradiction entre le règne du Masih et d’être «mis à mort». Donc, ils ont limité la puissance de Dieu dans leur pensée à cause de leur logique, mais en fin, c’était leur logique qui était mauvais. Le Masih allait venir deux fois. Dans la première venue, il accomplirait d’être «mis à mort», bien qu’on «ne puisse rien lui reprocher», les prophéties et seulement dans la deuxième venue pourrait-il accomplir les prophéties «régnantes». Dans cette perspective, la «contradiction» est facilement résolue.

Devons-nous manquer également TOUTES les Écritures et de limiter la puissance de Dieu?

Mais qu’est-ce que cela signifie que le Masih sera «mis à mort, bien qu’on ne puisse rien lui reprocher»? Nous examinerons cette question bientôt. Mais pour l’instant, il serait peut-être plus utile de réfléchir à la façon dont les Juifs ont manqué les signes. Nous avons déjà vu deux raisons pour lesquelles les Juifs n’ont pas vu les signes du Masih. Il y a aussi une troisième raison, qui est inscrit pour nous dans l’Évangile de Jean (Injil) dans un autre échange entre Jésus (Isa – PSL) et les enseignants religieux, où il leur dit:

Vous étudiez avec soin les Écritures, parce que vous êtes convaincus d’en obtenir la vie éternelle. Or, précisément, ce sont elles qui témoignent de moi. Mais voilà: vous ne voulez pas venir à moi pour recevoir la vie… D’ailleurs, comment pourriez-vous parvenir à la foi alors que vous voulez être applaudis les uns par les autres et que vous ne recherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul? (Jean 5: 39-44)

En d’autres termes, la troisième raison pour laquelle les Juifs ont manqué les signes du Masih était tout simplement parce qu’ils «refusent» de les accepter parce qu’ils étaient plus intéressés à gagner l’approbation les uns les autres plutôt que l’approbation de Dieu!

Les Juifs ne sont pas plus égarés et mal avisée que d’autres personnes. Pourtant, il est facile pour nous de porter un jugement sur eux d’avoir manqué les signes que Jésus était le Masih. Mais avant que nous pointions du doigt à eux, peut-être que nous devrions nous regarder. Pouvons-nous dire honnêtement que nous connaissons «toutes les Écritures»? N’avons-nous pas, comme les Juifs, il suffit de regarder les Écritures que nous aimons, nous sommes à l’aise avec, et à comprendre? Et nous n’utilisons pas souvent notre logique humaine pour limiter la puissance de Dieu dans nos pensées? Ou devons-nous refuser même parfois à accepter les Écritures, parce que nous sommes préoccupés par ce que les autres pensent plus que ce que Dieu a dit?

La manière dont les Juifs ont manqué les signes devrait être un avertissement pour nous. Nous n’osons pas nous limiter uniquement aux Écritures que nous connaissons et que nous aimons. Nous n’osons pas limiter la puissance de Dieu par notre logique humaine. Et nous n’osons pas refuser d’accepter ce que les Écritures enseignent. Armé de ces mises en garde, de la façon dont les Juifs ont manqué les signes du Masih à venir, nous allons maintenant comprendre une personne de plus dans le Zabour qui était prédit à venir- Le Serviteur.

 

Le Masih à venir: par signes de ‘Sept’

En parcourant les prophètes du Zabur nous avons appris que malgré l’écart qui les séparait parfois de centaines d’années – ils ne pouvaient donc pas coordonner les prophéties entre elles – et pourtant les prophéties développaient un thème central du Masih à venir (= Christ). Nous avons vu que le prophète Esaïe (PSL) avait utilisé le Signe de la branche d’un tronc, ensuite le prophète Zacharie (PSL) avait prophétisé que cette Branche aurait le nom hébreu Yhowshuwa, ce qui était Iesous en grec, ce qui est Jésus en français et Isa en arabe. Oui, le nom même du Masih (= Christ) a été prophétisé 500 ans avant que Isa al Masih – Jésus – ait jamais habité sur la terre. Cette prophétie est écrite dans le Zabur des Juifs, pas dans l’Injil, qui même aujourd’hui est encore lu et accepté – mais pas compris – par les Juifs.

Le prophète Daniel du Zabur

Nous arrivons au prophète Daniel (PSL). Il a vécu en exil à Babylone et était un fonctionnaire puissant au sein des gouvernements babylonien et perse – ainsi qu’un prophète. Le tableau chronologique ci-dessous représente le prophète Daniel (PSL) dans l’histoire des prophètes de Zabur.

Les prophètes Daniel & Néhémie représentés dans la chronologie avec d’autres prophètes de Zabur

Les prophètes Daniel & Néhémie représentés dans la chronologie avec d’autres prophètes de Zabur

Dans son livre, le prophète Daniel (PSL), reçoit un message de l’ange Gabriel (Jabril). Daniel et Marie, la mère de Jésus (Isa – PSL), sont les seuls dans la bible (al kitab) à avoir des messages donnés par Gabriel. Nous devons donc accorder une attention particulière à ce message. L’ange Gabriel (Jabril) lui a dit:

…Gabriel … s’approcha de moi d’un vol rapide, au moment de l’offrande du soir. … Il me dit: Soixante-dix ‘semaines’ ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

25 Sache-le donc, et comprends! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’au Messie (Oint), au Conducteur, il y a sept ‘semaines’ et soixante-deux ‘semaines’; les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.26 Après les soixante-deux ‘semaines’, le Messie (Oint) sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre. (Daniel 9:21-26)

Nous voyons ici une prophétie de la venue de l’Oint (= Christ = Masih comme vu ici). L’ange Gabriel nous a donné un calendrier de la venue du Masih. Gabriel a dit qu’il y aurait un décompte qui commencerait au ‘moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie’. Bien que Daniel ait reçu le message (environ en l’an 537 av. J.-C.) il n’a pas vécu pour voir le début du compte à rebours.

La publication du décret de restaurer et rebâtir Jérusalem

En fait c’était Néhémie, qui a vécu près de cent ans après Daniel (PSL), qui a vu le début de ce compte à rebours. Il était l’échanson de l’empereur perse Artaxerxès et vivait donc à Suse qui ce trouve aujourd’hui en Iran. Voyez quand il a vécu dans le tableau chronologique ci-dessus. Il nous dit dans le livre dans le Zabur que :

Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxès, … 4 Et le roi me dit: Que demandes-tu?

Je priai le Dieu des cieux, 5 et je répondis au roi: Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse. …

7 Puis je dis au roi: Si le roi le trouve bon, qu’on me donne … une lettre pour Asaph, garde de la forêt du roi, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j’occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi. 9 Je me rendis auprès des gouverneurs de l’autre côté du fleuve, et je leur remis les lettres du roi …

11 J’arrivai à Jérusalem, … (Néhémie 2 :1-11)

Le ‘moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie’ est enregistré. Nous voyons que cela se passe au cours de la 20ième année de l’empereur perse Artaxerxès, qui est reconnu historiquement et a commencé de régner en 465 av. J.-C. La 20ième année placerait donc le décret en l’année 444 av. J.C. Gabriel avait envoyé un message au prophète Daniel (PSL) et donné un signe sur le début d’un compte à rebours. Presque cent ans plus tard, l’empereur perse, n’étant pas au courant de la prophétie de Daniel, publie le décret – ce qui déclenche le compte à rebours qu’Allah avait dit amènerait l’Oint – le Masih.

Les mystérieuses ‘Semaines’

Le message de Gabriel donné au prophète Daniel indiquait que cela prendrait “ sept ‘semaines’ et soixante-deux ‘semaines’” et alors le Masih serait révélé. Qu’est-ce une ‘Semaine’? Dans la Thora de Musa (PSL), il y avait un cycle de sept années. Chaque 7ième année la terre devait se reposer de l’agriculture pour que le sol puisse renouveler les nutriments. Une ‘Semaine’ est donc un cycle de 7 années. Cela dit nous voyons que depuis la publication du décret le compte à rebours arriverait en deux parties. La première partie étaient les ‘sept semaines’ ou sept périodes de sept ans. Ceci, 7×7=49 ans, correspond au temps nécessaire à rebâtir Jérusalem. Ceci est suivi par soixante-deux semaines, avec un compte à rebours total de 7×7 + 62×7 = 483 ans. En d’autres mots, depuis la publication du décret d’Artaxerxès, il y aurait 483 ans jusqu’à la révélation du Masih.

L’année de 360 jours

Une petite correction s’avère nécessaire au calendrier. Tout comme le faisaient beaucoup de nations de l’époque, les juifs utilisaient une année de 360 jours. Il existe différentes façons de mesurer la longueur d’une ‘année’ sur un calendrier. Celui de l’occident (à base de révolution solaire) est de 365.24 jours, et celui des musulmans est de 354 jours (à base de cycles lunaires), et celui que les Juifs utilisaient était à mi-chemin à 360 jours. Donc 483 années de ‘360 jours’ correspond à 483×360/365.24=476 années solaires.

L’arrivée du Masih prédit à l’année près

A partir de ces renseignements nous pouvons calculer quand le Masih devait arriver. Nous passerons de l’ère ‘av. J.-C.’ à l’ère ‘apr. J.-C.’ et il n’y a qu’un an de l’année 1 av. J.-C. à l’année 1 apr. J.-C. (L’an ‘zéro’ n’existe pas). Un résumé des renseignements pour le calcul se trouve dans le tableau ci-dessous.

Année de   départ 444 av.   J.-C. (20ième année d’Artaxerxès)
Délai 476 années   solaires
Arrivée prévue   dans le calendrier occidental (-444 +   476 + 1) (‘+1’ parce qu’il n’y a pas de 0 apr. J.-C.) = 33
Année prévue 33 apr.   J.C.

Jésus de Nazareth est arrivé à Jérusalem à dos d’âne lors de ce qui est devenu la fête célèbre du dimanche des Rameaux. Ce jour, il s’annonçait et est entré dans Jérusalem comme leur Masih. L’année était 33 apr. J.-C.

Les prophètes Daniel et Néhémie, bien qu’ils ne se connaissaient pas puisqu’il y avait 100 ans d’écart, ont été orchestrés par Allah pour recevoir les prophéties et déclencher le compte à rebours qui révèlerait le Masih. Et plus que 560 ans après que le prophète Daniel ait reçu le message de Gabriel, Isa est entré dans Jérusalem comme le Masih. Voilà une prophétie très remarquable et un accomplissement très précis. Accompagné de la prédiction du nom du Masih donnée par le prophète Zacharie, les prophéties du Zabur forment un groupe vraiment extraordinaire de prédictions de sorte que tous ceux qui veulent en savoir plus peuvent voir le plan d’Allah se dérouler.

Mais si les prophéties du Zabur sont si remarquables, et sont écrites dans le Zabur juif – pas l’Injil, pourquoi les Juifs n’acceptent-ils pas Isa comme le Masih? C’est dans leur livre! Cela nous semble évident, surtout avec les prédictions si précises et remarquablement accomplies. C’est en comprenant pourquoi les Juifs n’acceptent pas Isa comme le Masih que nous apprenons d’autres choses remarquables au sujet de la venue de Celui-ci annoncé par les prophètes. Nous considérerons la question dans l’article suivant.

Le signe de la Germe: Le Masih à venir est nommé

Nous avons vue dans les articles précédents à propos de la Zabour qu’Allah avait promis un Royaume à venir. Un royaume qui sera différent des royaumes humains. Prenez le temps de regarder les nouvelles aujourd’hui et de voir ce qui se passe dans les royaumes humains. Les conflits, corruptions, atrocités, meurtres, les forts exploitant les faibles – tout cela arrive dans les royaumes humains qu’ils soit musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, hindous ou séculiers. Le grand problème de tous ces royaumes est que nous, qui y vivons, avons une soif intarissable comme mentionnée avec le prophète Jérémie (PSL). Cette soif nous mène au péché et à tous ces autres problèmes (corruption, meurtre, harcèlement sexuel…) qui sont en fait que les effets visibles du péché. L’obstacle principal du royaume à venir est donc nous même. Si Allah implanterait son nouveau royaume présentement, aucun de nous n’y aurions accès car notre péché y apporterait la ruine comme dans nos royaumes présents. Le prophète Jérémie (PSL) a aussi prophétisé sur le jour où Allah ferait une Nouvelle Alliance. Cette alliance serai nouvelle car elle serait gravée dans nos cœurs plutôt que sur des tables de pierre comme été la loi de Musa. Elle nous transformerait de l’intérieur afin de devenir des citoyens acceptables du Nouveau Royaume.

Comment tout cela allait ce faire? Le plan d’Allah est semblable à un trésor caché. Certains indices laissés dans les messages des prophètes de la Zabour nous sont donnés afin que ceux qui cherchent le Royaume comprennent mais que ceux qui ne sont pas intéressé demeurent ignorants. Nous allons maintenant regarder à ces messages. Le plan est centré sur la venu du Masih (qui comme nous avons vue ici = Messie = Christ). Nous avons aussi vue dans les psaumes de la Zabour (inspirer par le roi Dawud) que le Masih doit venir de la ligné du roi Dawud (voir ici pour une revue)

Le prophète Esaïe (ou Isaïe – PSL) à propos de l’arbre, du tronc…et de la branche.

Le prophète Esaïe (PSL) nous révèle le plan d’Allah d’une façon particulière. Le livre d’Esaïe dans la Zabour a été écrit durant la période où la dynastie du roi Dawud/David régnait (1000-600 avant JC). Lors de son écriture (vers 750 avant J.C.) la dynastie et le royaume Israélite été corrompu par la soif dans leur cœur.

Chronologie historique du prophète Esaïe (PSL) avec d’autres prophètes du Zabour

Chronologie historique du prophète Esaïe (PSL) avec d’autres prophètes du Zabour

La dynastie de Dawud – telle un Arbre

La dynastie de Dawud – telle un Arbre

 

Esaïe (PSL) fut inspiré d’écrire un plaidoyer pour que les Israélites retournent vers Allah et à l’application de la loi de Musa (PSL). Mais Esaïe savait que cette repentance et ce retour à Allah n’arriverait pas. Il prédit que la nation Israélite serait conquise et la dynastie royale serait brisée. Nous avons vue ici comment touts cela est arrivé. Dans sa prophétie il utilise une métaphore ou une image dans laquelle la dynastie royale est comparée à un grand arbre qui se fit coupé et donc seul le tronc restera. C’est ce qui arriva vers 600 avant J.C. quand les Babyloniens détruisirent Jérusalem et depuis ce jour aucun descendant du roi David/Dawud ne régna sur Jérusalem.

L’Arbre - La dynastie de Dawud  – coupé

L’Arbre – La dynastie de Dawud – coupé

Mais parmi les prophéties de destruction à venir, il y avait ce message spécial inscrit dans le livre:

“Alors un rameau sortira du tronc de Jessé, un rejeton de ses racines sera fécond. Le souffle du Seigneur reposera sur lui : souffle de sagesse et d’intelligence. Souffle de conseil et de vaillance. Souffle de connaissance et de crainte du Seigneur.” (Esaïe 11:1-2)

rameau

Le Maneau de Jesse

Jessé été le père du roi David/Dawud (PSL), il est donc la racine de sa dynastie. La ‘tronc de Jessé’ était par conséquent une prophétie du bouleversement à venir et de la fin de la dynastie des rois venant de David/Dawud.  Mais Esaïe, étant prophète, a vue plus loin et prédit que même si le tronc (ligné des rois) paraissait mort, il ne le serait pas totalement. Un jour dans le futur un rejeton sortirait de ce même tronc comme une petite branche ou rameau. Esaïe utilise le terme ‘’Lui’’ quand il parle de le rejeton et le rameau, montrant qu’il prophétisait la venu d’un homme qui sortirait de la ligné de David. Cet homme aura des qualités tel la sagesse, la vaillance et la connaissance qui proviendront du soufflé (l’esprit) de Dieu qui reposera sur lui. Rappelons nous que nous avons vue que le Masih fut aussi prophétisé de la ligné de David – ceci est très important. Le rejeton (ou rameau ou branche) et le Masih viennent tous les deux de David/Dawud? Est-ce que c’est deux titres peuvent désigner la même personne? Continuons à explorer la Zabour.

Le prophète Jérémie (PSL) … à propos de Le Germe

Le prophète Jérémie (PSL), arriva 150 ans après Esaïe, il vit la fin de la dynastie de David et il écrivit:

Le prophète Jérémie (PSL) représenté dans la chronologie avec d’autres prophètes du Zabour.

Le prophète Jérémie (PSL) représenté dans la chronologie avec d’autres prophètes du Zabour.

“Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je susciterai à David un germe juste. Il régnera en roi; il prospérera, et il exercera le droit et la justice sur la terre. En ses jours Juda sera sauvé, et Israël habitera en assurance; et voici le nom dont on l’appellera: l’Éternel notre justice. “. (Jérémie 23:5-6)

Jérémie (PSL) continue directement la prophétie de la rejeton de Dawud débuté par le prophète Esaïe (PSL) 150 ans au par avant. Maintenant, il est appelé un germe de David/Dawud (PSL).  Le germe sera roi. Nous avons vue que le Masih sera lui aussi un roi. Les similarités avec le Masih continues de croître.

Le prophète Zacharie … nomme Le Gerne

Le prophète Zacharie (PSL) continu le message pour nous. Il vécu en 520 avant JC, juste après le retour des juif à Jérusalem suite à leur exile à Babylone, mais maintenant des sujets de l’empire Perse.

Le prophète Zacharie dans la chronologie avec d’autres prophètes du Zabour

Le prophète Zacharie dans la chronologie avec d’autres prophètes du Zabour

(Il faut faire attention de ne pas confondre Zacharie avec Zakariyah le père de Yahya/Jean le baptiste. C’est le même nom mais le prophète Zacharie vécu 500 ans avant Zakariyah et en fait Zakariyah fut nommé après Zacharie, comme aujourd’hui plusieurs personnes portent le nom de Mohamed en l’honneur du prophète (PSL)). En ce temps là (520 avant JC) le people juif travaillait à reconstruire le temple et à recommencer les sacrifices d’Harun (PSL), le frère de Musa (PSL). Le descendant d’Harun qui été souverain sacrificateur (et seulment un descendant d’Aaron pouvait être un souverain sacrificateur dans le même temps) au temps du prophète Zacharie été Josué.  Donc à cette époque (environ 520 ans avant JC) Zacharie était le prophète et Josué était le souverain sacrificateur. Voici ce que déclara Allah – par l’intermédiaire de Zacharie – au sujet du souverain sacrificateur Josué:

‘”Écoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi ! Car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe. Car voici, pour ce qui est de la pierre que j’ai placée devant Josué!” …, dit l’Éternel des armées ; et j’enlèverai l’iniquité de ce pays, en un jour.” (Zacharie 3:8-9)

Le germe, encore! Cette fois il est aussi appeler ‘’serviteur’’. Le passage démontre aussi que d’une certaine manière le souverain sacrificateur Josué est un symbole du germe à venir. Le souverain sacrificateur Josué est donc un signe. Mais de quelle manière? Et que veut dire qu’en «un jour» l’iniquité sera enlevée par le Seigneur (J’enlèverai…)? Continuons dans Zacharie pour découvrir quelque chose de surprenant.

9 La parole de l’Eternel m’a été adressée: … 11 Tu prendras l’argent et l’or, et tu en feras des couronnes que tu mettras sur la tête du grand-prêtre (souverain sacrificateur) Josué, fils de Jotsadak. 12 Tu lui annonceras: ‘Voici ce que dit l’Eternel, le maître de l’univers: Voici un homme dont le nom est Germe; il germera à sa place et construira le temple de l’Eternel.  (Zacharie 6:9-12)

Remarquons ici que Josué, le nom, est le nom du Germe – celui que le prophète Jérémie (PSL) a prédit viendrait du lignée de David. Il faut se rappeler ce que nous avons appris à propos des traductions de l’Hébreux en d’autres langues. Nous lisons Josué ici car nous utilisons une traduction française. Mais qu’elle est le nom original en hébreux? Le tableau suivant va nous aider.

Josué = Jésus car les deux sont des traductions du même nom en hébreux

Josué = Jésus car les deux sont des traductions du même nom en hébreux

 

Regardons les cadrans 1 -> 3 (Comme nous avons fait pour voir d’où les termes Messie et Masih provenaient) Nous voyons que le nom ‘’Josué’’ est la traduction du nom hébreux ‘Yhowshuwa’. Ce nom est traduit ‘’Josué’’ de l’hébreu au français. Aussi, rappelez-vous que la taurat et Zabur furent traduites en grec vers 250 avant JC. Il s’agit des cadrans 1 -> 2. Les traducteurs à cette époque traduire aussi le nom hébreux ‘Yhowshuwa’ en écrivant l’ancien testament en Grec. La traduction du nom en Grec fut Iesous. Donc ‘Yhowshuwa’ de la version en hébreux de l’ancien testament fut traduit par Iesous dans la version Grec. Quand le nouveau testament (écrit en Grec) fut traduit en français, le nom Iesous fut traduit par ‘Jesus’. En d’autre mot c’est comme ce qui est arrivé au terme Masih=Messie=Christ= le oint:

‘Yhowshuwa’ = Iesous = Josué = Jésus (= Isa)

De la même manière que le nom Muhammed = محمد, Josué = Jésus. Ce qui est incroyable, et que tout le monde devrait savoir, est que 500 ans avant que naisse Isa al Masih, le prophète de l’Injil, il a été prédit par Zacharie que le nom de le Germe serait Jésus (ou Isa – selon la traduction de en arabe). Jésus (ou Isa) est le Germe (et aussi donc le Rejeton et Rameau de Esaïe)! Le Germe et le Masih (ou le Christ) sont deux titres pour la même personne! Mais pourquoi avait-t-il besoin de deux titres différents? Que-ce qu’il allait faire de si important? Les prophète de la Zabour vont nous expliquer cela avec plus détails dans notre prochain article sur la Zabour.